La saga des Enfants des Dieux, tome 1 : Terrible Awena

Awena est une jeune fille des temps modernes vivant encore chez sa mère, Marlène, totalement insensible à son égard. La jeune femme ne rêve que de prendre le large et se jure de tout faire pour que cela se fasse rapidement. Mais un jour, alors que Marlène vient de se remarier pour la quatrième fois, Awena se voit offrir malgré elle, en cadeau d'anniversaire, un voyage dans le nord des Highlands, loin... assez pour que Marlène puisse se débarrasser d'elle un bon moment. Tout bascule, quand elle se fait happer par une courbe du temps et se retrouve quelque six cent dix-huit ans dans le passé. Comment ne pas devenir folle en faisant la connaissance de deux guerriers-druides, Ned et Clyde, qui la livrent en pâture à leur laird, Darren Saint Clare alias le Loup Noir des Highlands ? Alors que Darren, lui, pense voir en elle sa promise, l'élue que les Dieux du monde des Sidhe avaient annoncée, par le biais d'une très ancienne prophétie... 


Si nous avons commencé cette lecture commune interne au blog, c'était dans le but de nous changer les idées après plusieurs romans décevants. Alors quoi de mieux qu'une romance pour se distraire efficacement? Et bien ce n'est pas forcément gagné... Ou alors il faut croire que nous devenons hyper tatillonnes :P 

Awena est une jolie jeune femme qui se retrouve en Ecosse pour passer quelques jours de vacances chez sa grand-tante. A peine arrivée, la demoiselle prend un sac a dos et part prendre l’air pour fuir cette vie de famille qui la rebute tant. Puisqu’elle n'a pas d'autre choix que de supporter cet exil, elle en profite pour visiter la campagne alentour. Sans guide, ni repère Awena découvre au cours de sa balade un cercle de pierre ancestral composé de menhirs et d'une dalle fendue en son centre. Étrange ce dit-elle! Et d'autant plus qu'elle se sent poussée à faire un vœu puisqu'il ce trouve que c’est justement son anniversaire. Ne pensant pas que cette pensée aura des conséquences, la jeune femme demande tout simplement de trouver son âme sœur, son grand amour. Et PAFElle se retrouve au milieu d’un tas de nourriture, mais surtout confrontée a deux hommes en kilt qui la regarde avec surprise et horreur. Awena comprendra alors qu'elle a remonté le temps de plusieurs siècle (Marty Mcfly peut aller se faire voir :P). Une aventure  perturbante commence alors, surtout au moment de rencontrer le laird qui ne va pas lui être indifférent.

Le début de cette lecture a été un pur régal! Le genre de livre qu'on a du mal à poser tant l'histoire nous embarque. Pourquoi? Pour le contexte de toute évidence. Se retrouver a la période des highlander est carrément prenant bien sur, mais aussi et surtout avec les pointes de modernité apportées par l’héroine ainsi que des références hyper connues de nos jours. La différence du langage est sympa et amusante. Le choc des gens de l’époque face aux vêtements et autres affaires du sac à main d’Awena donne lieu a des passages à mourir de rire. Sans parler du décalage des habitudes de vie et surtout d'hygiène.

Ensuite pour la romance, nous sommes d’accord pour dire qu'elle n’a rien d’originale en soit même si ça nous a plu puisque c'était ce que nous recherchions avec cette lecture. En effet, les deux personnages rentrent immédiatement dans « l’amour au premier regard ». De toute façon l'idée de la prophétie des "Âmes sœurs" va largement dans ce sens. Car il y a bien de la magie dans toute cette histoire, mais bien dosée et sans que les sortilèges ne deviennent la réponse à tous les problèmes.

Tout ça pour dire que nous n'avons pas pu décrocher de notre lecture au départ, hélas ça n’a pas duré... Puisqu'il se passe énormément de choses dans le premier tiers du roman, il était prévisible que la cadence ne puisse pas tenir sur les 500 pages. C'est hélas le cas =(  Le début du livre est génial. L’arrivée d’Awena dans le passé, les scènes cocasses avec le lord, la magie... Mais au fil des chapitres l'histoire devient lourde, répétitive et carrément prévisible. Les 100 dernières pages on même été horriblement longues. Le niais l’emporte sur l’humour qui jusque là était bien dosé. La magie devient trop présente et facile. Quand au jeux du décalage des époques il est franchement trop accentué et ridicule. Tout part en excès et ça ne passe plus. C’est bien dommage.

En début de lecture ça sentait le coup de cœur, mais au final c'est une déception comme rarement nous avons été déçues par un bouquin.

4 commentaires:

  1. La déception a dut être énorme, surtout si c'était un coup de coeur au début ! je ne peux m'empêcher de trouver une ressemblance avec le synopsis du Chardon et du Tartan...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui très difficile parce qu'on en attendait tellement plus... Mais bon ça arrive malheureusement. Pour ce qui est du Chardon et du Tartan je ne peux pas dire car c'est une série que je ne connais pas du tout même si j'en ai entendu parler ici et là. Mais du coup je tenterai certainement parce que l'univers m'a bien plu.

      Supprimer
  2. Rôh mince alors! C'est dommage!! :(

    Au fait, à lire le début de ta chronique, j'ai pensé à Outlander de Diana Gabaldon! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ;) Je pense que je vais me pencher sur Outlander pour compenser, parce que je suis quand même hyper frustrée du résultat de celle là...

      Supprimer