Lys Striker. Piégée par le passé





En découvrant la jaquette de ce livre j’ai été agréablement surprise, elle est sobre le format du livre est agréable, un auteur que j’aime lire ! De bons auspices pour cette lecture !

Dans cette histoire nous allons suivre Lys, une jeune femme apparemment sans histoire qui travaille comme fleuriste. Bien évidement ça va vite se corsé ! Nous allons rapidement apprendre que Lys a été formé dans son enfance par une chasseuse de vampire ici nommé plus souvent les « blafard ». Sa formation n’a pas abouti car son mentor est mort de façon prématuré (boulot à risque il faut l’avoué…)
De là Lys a tenté de reprendre une vie normal, mais avec l’avantage non négligeable de savoir se battre et d’avoir aussi quelque capacité au-dessus de la normal grâce a un « baptême » officié par son mentor.
Au fils du temps Lys réussi à se faire une place dans sa famille d’adoption, hélas le passé fini toujours par revenir… pour cette fois sous la forme d’un chantage très limite amené par un vampire charmant mais peu recommandable. Elle va devoir chassé à nouveau un vampire, et pas des moindre ! Cela dans un temps record et sous une pression écrasante …

Voilà pour le petit « topo » J’espère ne pas en avoir trop dit ! Pour ce qui est de mon ressenti sur cette lecture :
L’écriture est comme toujours avec Stéphane, légère, sans vulgarité (gros défaut à mon gout de ce type de littérature) Des petits passages de tension entre les personnages (là à mon gout trop léger, je me permets d’espéré un peu plus de sentiment par la suite …) des scènes d’action bien décrite et surtout bien réparti ! Autant dire qu’il y a peu de temps mort dans ce livre.
J’ai particulièrement aimé le cadre que Rosarius met en place pour son chantage, et j’ai adoré Munin ! L’idée est excellente (je ne dirais pas en quoi il faudra lire pour savoir !)
J’ai un peu moins aimé les répétitions par rapport au baptême de Lys, le bain etc. … j’ai eu vraiment un sentiment de lourdeur sur ces passage-là.

En bref, depuis le temps que je n’avais pas lu d’histoire de vampire (de bit lit en général) Je n’ai pas été déçu ! On se plonge facilement dedans. Si vous êtes en quêtes d’action, de personnages différents et originaux (dans la limite des vampires évidement) c’est une lecture top. Niveau romance c’est léger, juste effleuré mais les base son poser et augure autre choses pour la suite je pense. Il ne faut pas oublié que pour une fois l’action se passe en France ! un bon point positif, non ?







 Du même auteur :
http://carnetdunefildeferiste.blogspot.com/2018/01/je-naimerai-plus.html

http://carnetdunefildeferiste.blogspot.fr/2017/06/seduction-maudite.html
                                                                 http://carnetdunefildeferiste.blogspot.fr/2016/03/la-proie-du-papillon.html
http://lesetageresdezebuline.blogspot.fr/2013/09/anges-dapocalypse-tome-1-le-tourment.htmlhttp://lesetageresdezebuline.blogspot.fr/2014/01/anges-dapocalypse-tome-2-le-frisson-des.htmlhttp://lesetageresdezebuline.blogspot.fr/2014/04/anges-dapocalypse-tome-3-la-discorde.htmlhttp://lesetageresdezebuline.blogspot.fr/2014/04/anges-dapocalypse-spinn-off-la-mort-qui.html


La saveur de l'interdit


Le dernier roman de Stéphane Soutoul change encore une fois de style ! Si j’ai pu me plaindre de certain de ses roman ou le manque de passage « hot » a été pour moi synonyme de frustration, cette fois ci j’ai été servi … et oui ce roman est à partir de 18 ans … venez je vais vous racontez ça plus en détails !

Comme pour contrasté avec un titre racoleur : «  la saveur de l’interdit «  commence avec un personnage qui si j’ose dire semble ennuyeux … une vrai carte postal typique d’une fille sans histoire qui en dehors de sa passion pour la cuisine qui est son métier ne semble pas avoir de grande passion.
Sa vie est pourtant sur le point de changer ! Quelle audace lui prend, elle part de Strasbourg pour aller à Nice. Un poste de rêve à pourvoir lui tend les bras. Elle part donc seule avec ses espoirs de grande carrière en tant que chef dans un grand restaurant. Notre jeune fille si commune se laisse surprendre dans le train par un charmant et mystérieux voyageur, sans trop comprendre ce qui lui arrive, mais avec une passion débordante. Leurs regards se croise et ils se retrouvent a s’embrassé de façon très langoureuse dans les WC du train. Tout aussi brusquement leur étreinte s’interrompt. C’est avec plusieurs sentiments contradictoire que notre héroïne Mélanie descend à Nice, cet échange bien que totalement inapproprié pour une femme comme lui laisse un gout étrange, mais elle reprend vite ses esprits et se recentre sur cette nouvelle vie qui l’attend !
Pourtant soyons honnête ce livre serait bien triste si l’histoire s’arrêté là ! Bien entendu ces deux-là vont se croisé à plusieurs reprise et nous jouer une histoire original.  L’homme mystérieux va apprendre à Mélanie que  quand on sort un peu des sentiers battus pour jouer avec les interdits, la vie devient grisante. Mais attention à ne pas se brulé les ailes à force de trop joué avec le feu …

J’ai apprécié la lecture de ce livre car la plume de Stéphane est toujours très accessible pas besoins de beaucoup de page pour être plonger dans ce nouveau récit. L’histoire est-il faut bien l’avouer assez simple à comprendre et à suivre, c’est une romance.
Ils y a peu de personnages, le deux principaux et quelques personnages qui gravitent autour pour ajouter un peu de « piment » pas de personnage fort à mon gout en dehors des deux principaux. C’est d’ailleurs un peu dommage de ce côté-là.
Pour ce qui est de l’histoire, c’est une romance certes mais bien pimenté pour rester dans l’idée de la cuisine ! Les passages hots ont une large place dans cette histoire. Si vous n’aimez pas ce genre de chose passez votre chemin ! Ils ne sont pas trop longs à mon gout, moi qui ne suis pas une fan des passages de ce genre à rallonge j’ai trouvé que ça aller. J’avoue être difficile pour cela, le dosage est important !


En bref cette romance est originale par ce qui va "lié" les deux personnages qui sont pourtant si différents. Un secret qui ne sera percé qu’en tout fin de roman et des caractères qui vont évoluer énormément.
Le point négatif est pour moi les personnages secondaires qui ne servent que les péripéties des principaux, j’aurais apprécié un ou deux personnages plus conséquent …que le livre ne se limite pas autant a la romance.
C’était une lecture sympathique, mais par contre il ne parvient pas à mon gout au niveau des écrits précédents de l’auteur, certaine choses trop prévisible pour moi …
C’est un livre bien illustré, écrit de façon efficace sans chichi avec un titre parfaitement bien choisie !



 Du même auteur :
http://carnetdunefildeferiste.blogspot.com/2018/01/je-naimerai-plus.html

http://carnetdunefildeferiste.blogspot.fr/2017/06/seduction-maudite.html
                                                                 http://carnetdunefildeferiste.blogspot.fr/2016/03/la-proie-du-papillon.html
http://lesetageresdezebuline.blogspot.fr/2013/09/anges-dapocalypse-tome-1-le-tourment.htmlhttp://lesetageresdezebuline.blogspot.fr/2014/01/anges-dapocalypse-tome-2-le-frisson-des.htmlhttp://lesetageresdezebuline.blogspot.fr/2014/04/anges-dapocalypse-tome-3-la-discorde.htmlhttp://lesetageresdezebuline.blogspot.fr/2014/04/anges-dapocalypse-spinn-off-la-mort-qui.html


Je n'aimerai plus

Séduction maudite

 

Voilà le dernier née de Stéphane Soutoul ! À peine l’ai-je reçut, que je l’ai commencé sans attendre. Mais hélas, une nouvelle venue dans ma vie, accapare tout mon temps du matin au soir et même la nuit ! M’a ralenti dans ma lecture…  Malgré le manque de sommeil j’ai réussi à trouver du temps pour dévoré ce thriller sentimental.
C’est un genre que je n’avais pas encore essayé, j’ai une fois lu un thriller et j’avoue ne pas avoir trop accroché, trop long pour moi et pas assez d’action. J’aime l’action et la romance, la bit-lit a toujours été mon genre de prédilection. C’est donc avec curiosité que je me suis plongé dans cette histoire, et comme à mon habitude sans lire le résumé !




 
Dès le premier chapitre une jeune femme meurt, poussée du haut d’un balcon. Le meurtre est commis les acteurs peuvent entrer en scène ! Qui l’a tué ? C’est la question que je me suis posé pendant les 430 pages qui composent ce livre. Rapidement notre héroïne fait son apparition, elle n’est autre que la sœur de la malheureuse victime du premier chapitre. Cette dernière, Gabrielle, est une journaliste de terrain. Elle est bien décider à découvrir comment est morte sa sœur, car son supposer suicide ne l’a convainc pas, elle est certaine que sa sœur n’a pas pu faire cela.
Surtout quand elle apprend que le fiancé de sa sœur n’est pas à sa première conquête qui décède de façon prématurée. Il ne lui en faudra pas plus pour postuler comme assistante auprès de Stanislas, le fiancé de sa défunte sœur.
Après avoir emménagé dans le luxueux manoir de famille Gabi ne va avoir de cesse de fouiné, d’observé et de côtoyer tous les habitants de cet endroit, en gardant son objectif en tête mais difficile dans un endroit où tant de jeune femme son morte de ne pas y laissé des plumes…

Ma lecture a été très agréable, j’ai retrouvé avec plaisir la plume facile de Stéphane. Ses descriptions rapide et efficace, la romance sympathique qui se met en place doucement, les personnages tous très différents et qui se révèle au fur et à mesure de la lecture. C’est un livre qui se li très facilement, et je suis certaine que si le livre était sortie il y a quelque mois en arrière je l’aurais dévoré sans nul doute en quelques jours, par hâte de connaître enfin la vérité. Car Mr Soutoul joue tout au long du livre, il brouille les pistes, et avec grand plaisir je n’en doute pas. Avec ce livre j’ai retrouvé un peu de « la proie du papillon », un peu moins surprenant mais dans la même ligne.
J’ai particulièrement aimé l’héroïne, et c’est en fait, le point commun de tous les livres que j’ai pu lire de cet auteur. Le soin apporté au personnage principal, Gabrielle est un peu moins « torturé » que ses prédécesseurs, mais du fait, ce sont les personnages qui gravite autour qui le sont plus ! Il faut bien équilibrer les choses …

En bref, c’est un thriller qui reste gentil dans le sens où l’on n’est pas dans l’horreur et la surenchère  de sang. Cette histoire m’a fait penser au cluédo ! Mais qui a tué et comment ? Ça ne fait aucun doute dès le début, un meurtrier se cache, il faut le débusquer dans la pléiade de personnage. Un huit clos bien mené, qui au fils des pages nous transporte. La romance est bien présente aussi, elle se met en place calmement au fils des pages, peut-être un peu trop calme à mon gout, j’aurais aimé plus de passion mais, elle cadre aussi avec les personnages, ça ne sonne pas faux mais j’aime les passions dévorante moi ! On ne se refait pas !
Je garde une préférence pour la proie du papillon qui été vraiment plus tranchante et passionné.
Une lecture que j’ai beaucoup aimée, un livre facile à lire et qui une fois commencé ne vous laisse pas le choix de le finir ! 

Ma note : 4/5 
  
 Du même auteur :
 
 http://carnetdunefildeferiste.blogspot.fr/2016/03/la-proie-du-papillon.html
http://lesetageresdezebuline.blogspot.fr/2013/09/anges-dapocalypse-tome-1-le-tourment.htmlhttp://lesetageresdezebuline.blogspot.fr/2014/01/anges-dapocalypse-tome-2-le-frisson-des.htmlhttp://lesetageresdezebuline.blogspot.fr/2014/04/anges-dapocalypse-tome-3-la-discorde.htmlhttp://lesetageresdezebuline.blogspot.fr/2014/04/anges-dapocalypse-spinn-off-la-mort-qui.html