Le sang de l'épouvanteur (tome10)

Tom Ward affronte un dieu tout puissant, Siscoï, un allié du Malin ! "Je suis Siscoi, le Seigneur du Sang, le Buveur d'Ames ! Soumets toi, ou tu souffriras des tourments comme personne n'en a connu !"
Depuis que Tom et l'Epouvanteur ont réussi à décapiter le Malin et à enfermer son corps dans une fosse, celui-ci est plus ou moins hors d'état de nuire. Quant à la sorcière Grimalkin, elle garde la tête du démon hors de portée des serviteurs de l'obscur en attendant que Tom trouve le moyen de le détruire définitivement.

Je continue mon marathon Épouvanteur pour rattraper le retard que j'ai pris dans la lecture de cette série et j'aime toujours autant. Aucune lassitude à signaler même après 10 romans. Il faut dire que chaque tome apporte son lot de nouveautés et de créatures encore plus sombres. L'angoisse monte crescendo!

Cette fois nos héros affrontent des sorcières "vampires" arrivées tout droit de Roumanie. Leurs illusions mettrons à mal l'épouvanteur et son apprenti qui ne se rendent pas immédiatement compte du danger. Sans parler des personnes en qui ils avaient confiance et qui se révèlent être des traitres... Le piège se referme autour d'eux. Et Tom doit sauver son maitre qui s’affaiblit de jour en jour. Il devra une nouvelle fois s'allier à Grimalkin et Alice pour espérer avoir une chance de vaincre le dieu des vampires. Et même ainsi la victoire est loin d'être acquise...


J'ai aimé retrouver les prononciations déjà entendues dans vampire academy pour désigner ses êtres buveurs de sang : moroï et strigoï. Du coup je ne me suis absolument pas perdue dans ce vocabulaire même si les similitudes entre les deux séries s'arrêtent aux noms. Je trouve que c'est intéressant de voir comment un auteur s'approprie un terme "légendaire". Mr Delaney réussit cet exercice à la perfection, comme toujours.


L'ambiance de l'histoire est donc de plus en plus sombre et l'avenir particulièrement incertain. Car si Tom sait maintenant comment détruire le malin grâce aux conseils de sa mère, il ne se sent pas capable d'accomplir sa destinée. On lui en demande trop cette fois. Mais il se pourrait qu'on prenne la décision à sa place s'il ne trouve pas une autre alternative pour sauver le monde d'une nouvelle ère de ténèbres.


La fin de la série approche et on le sent clairement. John Gregory n'est plus que l'ombre de lui même... La mort semble flotter au dessus de lui alors que Tom n'est pas encore tout à fait prêt à devenir le nouvel épouvanteur du Conté. Même si l'apprenti se révèle être le meilleur de tous, il n'en reste pas moins un jeune garçon chamboulé par ses émotions.


Et cette lecture compte pour mes challenges:


... Mes avis sur d'autres romans de Joseph Delaney ...
http://carnetdunefildeferiste.blogspot.fr/2015/02/le-destin-de-lepouvanteur-tome8.htmlhttp://carnetdunefildeferiste.blogspot.fr/2012/12/les-sorcieres-de-lepouvanteur.html

6 commentaires:

  1. Aahh l'épouvanteur! Bon il va peut-être que je passe une vitesse supérieure, je stagne par manque de temps ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ;) C'est notre problème à tous... le manque de temps! Vivement la retraire lol

      Supprimer
  2. Argh je me suis spoilée en lisant ton dernier paragraphe X) mais bon, en même temps je m'y attendais un peu, à cette fin... Eh oui, je suis encore plus en retard que toi : je viens de lire le tome 5, et c'est une série que j'aime beaucoup :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mince!!! Je pensais pas en dire trop... juste qu'on sentait bien que John Gregory n'était plus le même en prenant de l'âge et que on sentait la fin venir. Désolée =(

      Supprimer
    2. Hihi c'est pas grave, je le sentais venir, vu que déjà l est plus tout jeune dans le tome 5 ^^

      Supprimer