Origines, tome 1 : Le dernier Oracle

A 29 ans, Johanne a une mémoire hors norme et un odorat d’une extrême sensibilité. Elle est enceinte de son premier enfant et tout serait parfait si Hadrien, le futur papa, n’était pas un jeune homme trop immature pour faire face à ses responsabilités. Hadrien est parti.
S'ajoute à cela l'intrusion dans sa vie d'un mystérieux personnage. Elle voit à travers son regard tandis qu'il la fait entrer dans une nouvelle réalité. Un voyage qui va lui permettre de comprendre les plus grands mystères de l’existence et plus encore, que rien dans sa vie à elle n’est le fruit du hasard. Et si son bébé était l’enjeu d’une rivalité olympienne ?

C’est ma chère copinaute chérie qui m’a prêté ce livre qui avait été pour elle un coup de cœur. Au départ les grandes lignes de l'intrigue m’ont largement intriguées! Une jeune femme enceinte qui se retrouve en contact avec des dieux grec. Ça c’est fun comme thème. La fan de mythologie grecque que je suis s’est fait un plaisir de plonger dans cette histoire.

Dès les premières pages on découvre Johanne, notre héroïne. Elle nous raconte le début de sa vie, en particulier son « don » de mémoire. Johanne n’oublie rien, sa mémoire a stocké chaque instant de sa vie, chaque mot, chaque odeur,... Absolument tout. Après cette brève présentation nous ne perdons pas plus de temps et le roman commence réellement lorsqu'on apprend que la jeune femme est enceinte. Malheureusement on comprend vite que le père de l’enfant prend la fuite en laissant Johanne seule. Pourtant elle est toujours aussi amoureuse de l’homme qui vient de l’abandonner.


Un détail important se glisse au milieu de ce début mouvementé, Johanne entend une voix dans sa tête … puis elle a une vision d’un endroit totalement différent de celui dans lequel elle se trouve. Comme si elle se trouvait dans le corps d’une autre personne. Etrange... Et puis au fil des pages, Johanne va s’apercevoir que ses visions sont en fait un lien qu’elle partage avec le dieu Grec Eros… Mais pourquoi? Comment?  C’est ce que vont révéler les 411 pages de ce livre.


Mon avis à présent ! Que dire… Je dois bien avouer que cette lecture a été longue pour moi, ce qui ne m‘aide pas pour rédiger cette chronique. Le premier chapitre m’a intrigué mais j'ai eu du mal avec cette héroïne qui ne semble même pas en vouloir à l’homme qu’elle aime alors qu'il l'abandonne! Il la lâche comme ça, enceinte, et elle ne s’énerve même pas…Du coup ça ne m’a pas trop motivé dans ma lecture. Mais passons car je voulais savoir le lien entre cette histoire et celle des dieux grec ! Et de ce côté-là j'ai été servie car Eros fait rapidement son apparition, suivi d’autres dieux.


Au fur et à mesure les questions s’accumulent… et peu de réponses parviennent à Johanne. Étrangement c’est comme pour le père de son enfant, elle ne s’énerve jamais (ou pas bien longtemps) contre ces dieux qui lui imposent beaucoup mais ne répondent pas à ses questions (et forcement aux notres par la même occasion). Cette histoire m’a souvent paru bien longue, mais il y a une chose que j’ai vraiment adoré : Les petites histoires disséminées tout au long du texte sur les dieux! Un vrai régal! Une façon très ludique d’apprendre l’histoire des dieux grecs, leurs trahisons, romance, etc…


D’une façon général je dirai que ce texte ne m'a ni déplu, ni plu … J'en ressors avec une impression de lenteur et qu’au final il ne s’est pas passé tant de choses sur toutes ces pages. Mais d’un autre coté je ne peux que saluer l’originalité du thème et le réalisme de cette histoire. Ce n’est pas comme dans de la bit-lit où on peut largement prévoir le comportement de chacun grâce à des stéréotypes. Pas du tout ! Ensuite ça plait ou ça ne plait pas… ou comme moi on reste mitigé sur cette lecture qui ne m’a pas emporté mais qui pourtant m’a fait passer un agréable moment quand j’arrivais à vraiment me plonger dans l’histoire. Avec, au risque de me répéter, un coup de cœur pour la façon d’aborder le passé des dieux. Ces personnages sont exploités d’une façon que j’ai aimé avec un coté très humain.


En bref, oui je suis mitigé sur cette lecture, mais pour autant je lirai avec plaisir le deuxième tome quand il paraitra car l’histoire m’intrigue toujours autant et je pense (et j’espère) que le second tome sera un peu plus dans l’action et moins dans les mystères qui sont un peu trop présent dans ce tome-ci.


Et cette lecture compte pour mes challenges:


... L'avis de Yezahel sur ce roman ...
http://carnetdunefildeferiste.blogspot.fr/2014/10/origines-le-dernier-oracle.html

12 commentaires:

  1. J'ai beaucoup apprécié ce roman , un univers original.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça c'est bien vrai ! il est vraiment original !

      Supprimer
  2. Malgré ton avis mitigé, ce livre m'intrigue... je l'emprunterai si je le trouve à la médiathèque ;-)
    Merci pour ta chronique, bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si tu aime la mythologie grec tu devrai aimé ! les petites histoires des dieux sont juste fantastique ! bisous !!

      Supprimer
  3. En tout cas, c'est une très, très belle couverture.
    Merci pour ton avis !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vrai que la couverture est sympa. elle résume parfaitement l’histoire du livre une fois que je l'ai fini, je m'en suis aperçut.

      Supprimer
  4. Je suis mitigé après ton avis mais malgré tout, ce livre m'intrigue! Il a un côté original qui me plait et la mythologie m'attire. Je me laisserai surement tenté par ce livre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'avis de yezahel est bien plus positif, c'est vrai que je suis adepte de l'action moi... Tiens nous au courant si tu le li !!!

      Supprimer
  5. Ce livre m'intrigue
    Merci pour la découverte ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Il y a l'avis de yezahel aussi ! Pour une fois qu'on a pas tout à fait la même vision !

      Supprimer
  6. Vos deux chroniques me donnent envie de découvrir ce livre :)

    RépondreSupprimer
  7. Les Livres en Folies30 mars 2015 à 14:25

    Je ne connaissais pas mais je vais peut être succomber à la tentation de le lire

    RépondreSupprimer