King's Game

Nobuaki est réveillé en pleine nuit par un étrange sms qui met au défi deux de ses camarades de lycée de s’embrasser. Le mystérieux expéditeur du message prétend que la classe entière participe à un “King’s Game”. Jour après jour, les défis se succèdent, et les lycéens sont bien obligés de se rendre à l’évidence: ils ont 24 heures pour s’exécuter et la sanction en cas de désobéissance est la mort. Le couperet se rapproche dangereusement de nos héros… Parviendront-ils à découvrir la vérité avant qu’il ne s’abatte ? King’s Game… 1 classe, 32 élèves, 24h pour obéir. Une seule sanction: la mort.
 
- Pour les fans de culture japonaise
- Pour ceux qui n'ont pas peur des histoires de fantômes
- Pour ceux qui apprécient les histoires a suspense


Voila un roman que j'avais très envie de découvrir depuis quelques semaines. Au départ parce que la couverture et le résumé titillaient ma curiosité. Ensuite parce que ma sœur a eu l'occasion de le lire avant moi et elle n'était pas du tout convaincue par son dénouement.  Je me suis donc précipitée de commencer ce roman pour pouvoir en papoter avec elle. Au final je suis assez d'accord avec ses impressions...

N'étant pas une grande fan de mangas et de culture japonaise, j'ai eu beaucoup de mal à me retrouver dans les prénoms de tous élèves pris au piège du jeu du roi. Outch! Pas facile de me rappeler qui était qui avant plusieurs chapitres. Heureusement l'histoire est racontée du point de vue de Nobuaki uniquement, ce qui aide à la compréhension. Du coup en dehors de sa petite amie et de son meilleure pote, personnages qui reviennent très régulièrement dans le texte, je n'ai pas cherché à replacer chaque élève à sa place quand un ordre du roi tombait à minuit. Au final ça n'empêche pas la compréhension de l'histoire et de son horrible cheminement.  Même sans se rappeler le nom d'un tel ou d'un tel , la tension entre les élèves est palpable. Les pires comportements se réveillent et les manigances les plus sordides sont élaborées pour survivre. Sauf que la mort frappe sans relâche.


Pour ce qui est de l'intrigue, je dois dire que j'ai plutôt bien apprécié. L'histoire tient la route, mais attendez vous cependant à un mélange de réel et de surnaturel comme dans les histoires de fantômes japonaises qui se racontent dans les soirées. De mon côté, je me suis prise au jeu et un petit sentiment d'angoisse me serrait le ventre à chaque nouveau sms reçu par les élèves. Brrrr ça fait froid dans le dos. En dehors de cette trame qui se déroule dans une horrible perfection, j'ai néanmoins trouvé que les parents de ses ados et autres adultes qui sont censés les entourés étaient beaucoup trop absents. De ce coté là ça manque un peu de crédibilité. Bon, on est dans une lecture jeunesse alors je pardonne cette erreur.


Le rythme d'écriture est bon et le style de l'auteur très facile à lire. Il y a néanmoins quelques longueurs sans grand intérêt ici et là. Dommage car la pression retombe un peu... Et puis la fin. Effectivement les dernières pages auraient méritées d'être un peu plus développées pour éviter les incompréhensions. D'ailleurs même si j'ai compris (je crois) qui se cachait derrière ce jeu morbide, le dernier paragraphe reste un mystère ^_^


King's Game est donc un roman assez prenant, mais qui a quand même quelques failles. A noté aussi que je ne le conseillerais pas pour de très jeunes lecteurs. On parle ici de mort pas pendaison, par décapitation, pas écartèlement,... sans oublier des connotations sexuelles assez "poussées" pour le genre.


Et cette lecture compte pour mes challenges :

2 commentaires:

  1. Je l'ai lu en manga et j'avoue que vu les avis que j'ai vu je ne suis plus trop tentée par le roman... Il paraît qu'il y a beaucoup plus de sexe (y'en a pas beaucoup dans le manga) Du coup, comme on s'en fout royal de ça, bah je préfère passer mon chemin comme je ne pense pas que l'histoire elle-même change beaucoup =P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu le manga alors je ne peux pas comparer, mais effectivement j'ai trouvé que le sexe était très/trop présent pour un roman jeunesse. Dommage car ça ne m'a pas franchement donné envie de découvrir le manga.

      Supprimer