Vampire Academy, tome 6 : Sacrifice Ultime


Un meurtre. L'amour. La jalousie. Et un dernier sacrifice. La reine est morte: le monde des Moroï ne sera plus jamais le même. Condamnée pour un crime qu'elle n'a pas commis, Rose attend son exécution. Seuls les deux hommes de sa vie peuvent encore la sauver. Et si, pour retrouver la liberté, Rose devait sacrifier ce qu'elle a de plus cher au monde ?
 
- Pour celles qui ont aimé les premiers tomes
- Pour celles qui apprécient les fins d'histoires à la Disney
- Pour celles qui veulent découvrir le fin mot du triangle amoureux.


Voilà… Vampire Academy c’est fini ! Et je ne vais pas tourner autour du pot pendant une heure : je suis vraiment déçue par ce dernier tome =( Pour un final de série, je m’attendais à un feu d’artifice d’actions, de combats, de rebondissements et d’émotions… mais c’est le calme plat et sans grande surprise. L’auteur m’avait habitué à beaucoup mieux dans la construction de ses intrigues. Vraiment dommage.

 Attention risque de spoiler 

Pourtant les premiers chapitres sont explosifs! On ressent bien que le groupe de protagonistes met tout en place pour aide Rose à sortir de prison et prouver son innocence. Ils n’en doutent pas, la jeune gardienne n’a rien à voir avec le meurtre de la reine. Alors ils montent un stratagème afin de l’éloigner de la cour pour retarder son jugement et retrouver le vrai meurtrier. Après ça, c’est long… très long… trop long. Et sans aucune grosse surprise jusqu’au final. A part l’identité de l’assassin qui m’a agréablement étonné, le reste je l’ai vu arriver à 10km… Et c’est un peu comme si j’avais pris des billets pour Disneyland. 

Rolala que je suis déçue. Où sont les strigoï ? Purée, à leur place j’aurai profité de la fragilité du pouvoir Moroï pour attaquer en masse ! Où est le triangle amoureux ? C’est la facilité de laisser partir Dimitri et Rose ensemble en cavale alors que le pauvre Adrian reste à la cour sans pouvoir rien faire d’autre que de visiter les rêves de sa petite amie. D’ailleurs il est vraiment trop gentil… Il est où le bad boy qui se moque de tout et de tout le monde ? Qui fume et qui boit pour oublier les effets désastreux de l’esprit ? Là, comme me l’a fait remarquer Zébuline, c’est un gentil petit chien chien à sa mémère. Assis, debout, couché, à ton panier Adrian. Moi qui attendais que les deux garçons se « battent » pour la fille qu’ils aiment, je me suis retrouvée à suivre deux « pleurnicheurs ». Ça manque de testostérone tout ça ! Et puis où sont les effets nocifs de l’esprit sur Lissa et Rose? Un petit pétage de câble pendant combat pour évacuer la noirceur et on en parle plus… D’ailleurs je ne parlerai pas de la toute fin du roman où l’auteur choisi encore une fois la facilité concernant ce lien qui unit les deux jeunes femmes. Pouffff ça valait bien le coup de nous en parler pendant 5 tomes pour en arriver à ce résultat. 

Je suis donc restée sur ma fin avec Sacrifice Ultime (Quel sacrifice au fait ?). Au lien d’une fin en apothéose, je trouve l’auteur un peu moralisatrice et son texte ancré aux valeurs des comtes de fées : la fidélité et le bien triomphe toujours. 

Malgré mon avis assez négatif sur ce dernier tome, vampire academy reste une très bonne série que j’ai pris plaisir à lire. Je garde en tête de très bons moments comme les premiers rapprochements entre Rose et Dimitri, les combats musclés et sanglants contres les strigoï qui laissent des cicatrices douloureuses, les pouvoirs des Moroï qui veulent se défendre par eux même, l’amitié mise à rude épreuve entre les deux héroïnes… Et tout plein d’autres souvenirs qui m’ont fait rire ou pleurer.

Et cette lecture compte pour mes challenges :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire