Cygne Noir, tome 3 : Le Sacre de Fer


Eugenie Markham n’a pas son pareil pour chasser du monde des humains les êtres surnaturels qui s’y risquent. En revanche, elle peine à stopper la guerre qui dévaste son propre royaume, Terre-de-Daléa.
Son seul espoir : la Couronne de Fer, un artefact légendaire redouté de tous. Mais qui l’aidera dans sa quête ? Elle ne peut guère se fier aux hommes de sa vie, Dorian et Kiyo… Or, pour maîtriser les pouvoirs incommensurables de la Couronne, elle devra résister à une terrible tentation, au risque, si elle échoue, de détruire son âme et deux mondes.


 
- Pour celles qui aiment voyager entres les mondes
- Pour celles qui se laisse séduire par la magie
- Pour celles qui veulent détester les personnages masculins (pour une fois lol)

 
En finissant le tome 2 de cette série je m’étais promis de lire la suite rapidement… Sauf que je me suis comme d’habitude laissée distraire par d’autres romans. Ralala, on ne se refait pas que voulez vous ^_^ Mais aujourd’hui je viens de tourner la dernière page du troisième opus avec la ferme intention de me plonger dans le quatrième tome IMMÉDIATEMENT ! Cette histoire me plait énormément et les événements de ce Sacre de Fer me donne vraiment envie de connaitre le dénouement qu’a prévu l’auteur pour Eugénie, Kiyo, Dorian et des autres personnages qui les entourent. 

Je suis FAN de Richelle Mead ! Son écriture est plaisante, rythmée et ses dialogues sont au top. Pas de longueurs à signaler au cours de cette lecture. Au contraire, j’ai presque passé une nuit blanche tellement j’étais prise dans les aventures d’Eugénie. Il faut dire que rien ne lui est épargné. La pauvre… Entre la guerre, les manipulations politiques, la recherche dangereuse d’une relique, les trahisons qui mettent son cœur à mal, un fantôme qui lui réclame justice et les conflits avec sa famille, la jeune femme a de quoi s’occuper le corps et l’esprit. L’intrigue est donc riche en rebondissements (parfois un peu simples dans leurs résolutions). Alors je ne me suis pas ennuyée une seule seconde avec les multiples voyages de notre héroïne entre notre réalité et celui de l’Outremonde. 

Eugénie est un personnage que j’aime beaucoup, et dans ce tome elle prend vraiment en puissance au risque de devenir ténébreuse quand la colère prend le dessus sur toutes les émotions qui la traversent. Pas de doute, elle est bien la fille du Seigneur de l’Orage ! Les passages où elle perd prise sont géniaux au point que j’en ai presque entendu crépiter l’air autour de moi. Par contre les hommes de cette histoire méritent des claques ! RRRrrrr !!! Même si j’ai trouvé Eugénie un peu volage dans ses sentiments malgré les épreuves qu’elle doit traverser, je dois aussi dire que Dorian et Kiyo m’ont déçu et énervé tour à tour. Non mais ces quoi ces mecs là ?!? Hihihi je me doute bien que c’est l’intention de l’auteur (ça fonctionne très bien d’ailleurs : Bravo !) mais ni l’un ni l’autre n’a réussi à remonter dans mon estime à la fin de ce tome. Entre un roi Etincelants et un métamorphe renard le choix est très facile cette fois : je les enfermerai tous les deux dans un cachot humide aux cellules infestées de rats et avec des paillasses moisies remplies de puces! 

Bref. La fin est excellente et inattendue dans la réaction d’un personnage en particulier! Alors j’ai hâte de lire la suite. Ce sera facile puisque le dernier tome n’est plus dans ma PAL, mais sur mon canapé.  

Et cette lecture compte pour mes challenges :

4 commentaires:

  1. Réponses
    1. Tu devrais te laisser tenter, je trouve que l'univers en vaut vraiment la peine ^_^

      Supprimer
  2. superbe ton site
    j'aime également la lecture
    je t'envois le lien de mon site que je viens d'ouvrir
    http://nathalie007.eklablog.com/
    bisous et bonne journée
    nathalie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups, je suis passée complétement à coté de ton message... La honte! Je file voir ça tout de suite.

      Supprimer