Queen Betsy, tome 8 : Vampire et Indésirable


Auteur : Mary Janice Davidson
Édition : Milady

Ma note : 2/5
Une petite déception...

Soixante-quinze mille loups-garous enragés !

Voilà ce qui attend Betsy lorsqu’elle ramène à sa meute le corps de son amie Anthonia. Celle-ci est morte sous ses ordres et Betsy, rongée par la culpabilité, ignore quel accueil lui réservent les loups. Mais alors que Sinclair et elle essaient de faire bonne figure auprès de leurs hôtes, des messages les alertent du comportement étrange de sa demi-soeur. La fille du diable révèle son véritable visage… et se prépare à leur faire vivre un enfer.



Ralalala… Les histoires de notre chère Betsy… Cette série n’arrive plus du tout à me faire rire comme dans les premiers tomes. D’ailleurs je peux même dire que je commence à me lasser du style d’écriture de Mary-Janice Davidson. Il est là le plus gros du problème. En effet, le personnage principal en lui-même et ses acolytes continuent à me plaire, pourtant le manque de rythme dans le récit a bien failli me faire abandonner ce huitième opus. Heureusement je me suis accrocher et la deuxième moitié du livre est nettement plus agréable à suivre quand l’auteur propose un tout petit peu plus d’action dans tout son blabla. 

L’originalité du texte se trouve dans les chapitres de narration de Marc, au travers de son journal intime, mais, en dehors de ces courts extraits qui m’ont fait changer d’air malgré sa vulgarité, le récit part vraiment dans tous les sens. J’ai vraiment eu beaucoup de mal à m’intéresser au fond de l’histoire, d’autant plus que l’auteur se répète énormément. Qui est Laura, qui est bébé Jon, quelles sont leurs origines par rapport à Betsy… On va finir par le savoir après cinq ou six rappels ! Et puis l’intrigue est très lente à se mettre en place et ultra rapide dans sa résolution. Dommage. 

Je vais finir par acheter ces romans uniquement pour leurs illustrations de couvertures, parce que, ça, j’en suis vraiment fan ! 


Et cette lecture compte pour mon challenge "Mords moi!" proposé sur Mort-Sure.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire