80 Notes de Jaune


Auteur : Vina Jackson
Édition : Milady

Ma note 2/5 
Pas assez romantique pour moi

 
Enfermée dans une relation peu épanouissante, Summer trouve refuge dans la musique et joue Les Quatre Saisons de Vivaldi dans le métro londonien. Lorsque son violon est détruit, la jeune femme reçoit une offre étonnante : Dominik, séduisant professeur d'université à la sensualité débordante, se propose de lui offrir un nouveau violon en échange d'un concert privé. C'est le début d'une relation tumultueuse, placée sous le signe de la soumission. Summer a tôt fait de découvrir de nouvelles formes de plaisir...


Alors, alors, alors… Je me suis laissée tenter par cette lecture après avoir terminé le troisième tome des nuances de ce cher Christian Grey. Même si on parle beaucoup des similitudes entre ces romans, je trouve personnellement qu’ils n’ont pas grand-chose en commun. D’accord, l’auteur parle de SM, mais le fond de l’histoire et les personnages sont totalement différents. 
 
En effet, le coté SM est nettement plus poussé dans 80 notes de jaune. Il est même au centre de l’intrigue entre Summer et Dominik, contrairement à la romance qui est un peu laissée de coté pour des scènes de sexe. C’est ce qui m’a gêné au final. Pourtant j’ai adoré la première moitié du livre : la rencontre mystérieuse dans le métro, la mise en scène musicale autour de la violoniste et la tension sexuelle qui monte entre les deux protagonistes au fur et à mesure de leurs rendez-vous. Même les passages érotiques SM ne m’ont pas déplus au départ, sauf que ça vire ensuite à l’échangisme et, ça, j’avoue que j’ai un peu plus de mal. 

Summer est un personnage assez attachant, même si j’ai parfois eu du mal à comprendre ses réactions. Elle se laisse manipuler trop facilement par son entourage à mon sens et je n’ai pas réussi à véritablement la cerner. Dommage. Dominik quand à lui à un esprit plus facile à décrypter… même si l’auteur passe par la facilité en faisant de lui un homme riche suite à un héritage familial. Je crois que j’aurais préféré resté sur son image de prof à la fac avec de petits moyens. 

Le style de l’auteur est fluide et ça se lit très facilement dans les premiers chapitres. J’ai par contre sauté de nombreux passages de redite à cause de la superposition de point de vue des narrateurs. Ca n’apporte pas grand-chose en fin de compte, si ce n’est d’ennuyer le lecteur. 

Un livre qui se lit rapidement, mais qui ne restera pas dans mes favoris. 

   
Cette lecture compte pour mon challenge "Je suis éclectique" proposé sur Mort-Sure :) 

4 commentaires:

  1. Je ne lirai jamais ce livre :(, ce genre de littérature ne m'intéresse pas...lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pour le coup c'est pas moi qui te conseillerais de lire absolument ce roman^^

      Supprimer
  2. J'ai du mal avec ce genre de romans et ton avis me décourage =/ Pourtant, je suis curieuse, mais je ne sais pas... le peu que j'ai entendu sur des romans comme Fifty Shades ou celui-ci, ça ne me dit vraiment rien... Ce n'est même pas le côté "sexe" qui me dérange, ni le côté SM, après tout, c'est un plaisir sexuel comme un autre xD mais... j'ai le sentiment que l'écriture n'est jamais très belle et que le tout semble bâclé. Bon, après, je juge peut-être trop vite et je n'ai fait que survoler Fifty Shades tellement ça m'ennuyait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors je ne te conseille pas du tout ce roman si ce n'est absolument pas ton genre de lecture. Si jamais tu veux tenter le coup, je serais plutôt tenter de te dire de lire 50 Nuances de Grey. Je trouve vraiment que Vina Jackson pêche coté écriture... comme tu le dis c'est bâclé, ce qui rend le tout vraiment pas terrible et pas franchement agréable à lire si on entre pas dans l'histoire.

      Supprimer