Percy Jackson tome1 : Le voleur de foudre


Auteur : Rick Riordan
Édition Albin Michel - 13.50 euros

Ma note : 4/5
Un agréable retour à la mythologie grecque!

"Etre un demi-dieu, ça peut être mortel... Attaqué par sa prof de maths qui est en fait un monstre mythologique, injustement renvoyé de son collège et poursuivi par un minotaure enragé, Percy Jackson se retrouve en plus accusé d'avoir dérobé l'éclair de Zeus ! Pour rester en vie, s'innocenter et découvrir l'identité du dieu qui l'a engendré, il devra accomplir sa quête au prix de mille dangers."

 


J’ignorais, en voyant le film, que le héros de cette histoire était tirée d’une série de romans, et c’est donc avec grand plaisir que je me suis plongée dans les lignes de Rick Riordan. Le film m’avait beaucoup plu, c’est donc presque normal que le roman soit une de mes bonne découverte de l’été ! 

Le style de l’auteur est simple et rapide à lire, comme dans tout bon roman jeunesse. Les descriptions sont agréables et l’intrigue bien menée. Le seul petit point noir à mon sens, sont les dialogues par forcément bien retranscrits. Percy parle des fois plus comme un adulte que comme un gamin de douze ans, et, à l’inverse, les adultes sont parfois trop familiers dans leurs discours. Enlevé ce petit détail, ce livre est vraiment sympa. 

L’histoire nous entraine donc dans les traces de Percy Jackson, un jeune garçon dyslexique et hyperactif qui ne cesse de changer d’école suite à ses problèmes de comportement. Alors qu’il pense avoir enfin trouvé un collège où il se sentira bien, le jeune garçon se fait attaquer par l’un de ses profs qui n’est autre qu’un hideux monstre ! Bien loin de comprendre que cette furie est une gardienne des Enfers, Percy rentre innocemment chez sa mère et ne lui touche pas mot de cet incident de peur de la voir paniquer… Erreur ! Les ennuis sont loin d’être terminés, puisque c’est un minotaure qui les prend en chasse alors qu’ils passaient quelques jours de vacances au bord de la mer. Échappant de justesse à la mort grâce à Grover, son meilleur ami, Percy est conduit au camp des sangs mêlés. Il apprendra alors qu’il est le fils d’un dieu, mais lequel ? Telle est la grande question ! Comme si toutes ces effrayantes nouveautés n’étaient pas suffisantes, Zeus accuse Percy d’avoir volé son éclair de foudre. Le jeune garçon partira donc en quête pour prouver son innocence. Sa route sera semée d’embuches, telle que sa rencontre avec Méduse puis avec Hadès, mais en chemin il découvrira l’identité de son père et l’étendu de ses pouvoir de demi-dieu !  

Percy est très attachant et j’ai beaucoup aimé le voir « grandir » malgré tous les ennuis qui lui arrivent. Grover, le protecteur, est aussi un personnage que j’ai particulièrement apprécié. Il est amusant et j’ai adoré les passages où l’auteur explique qu’il se nourrit de canettes de soda. Imaginez la dentition…

Une belle découverte  dont je lirai la suite rapidement ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire