Minuit tome 3 : L'alliance de Minuit

Auteur : Lara Adrian
Édition Milady - 8euros

Ma note : 5/5
 
"La Lignée est parmi nous depuis toujours : de puissants guerriers vampires mènent une guerre secrète contre les Renégats pervertis par la Soif sanguinaire.
Ivre de vengeance, Élise Chase traque les Renégats grâce à un extraordinaire don psychique. Consciente que ce pouvoir est en train de la détruire, elle doit apprendre à le maîtriser… et seul Tegan peut l’aider. Il est le plus terrible des guerriers de la Lignée. Bien qu’il soit animé d’une rage inextinguible, le feu chez lui couve sous la glace, et il garde toujours son sang-froid… jusqu’à ce qu’il croise le regard d’Élise. Leur alliance contre-nature va les entraîner dans une tempête de dangers et de désir dont ils ne ressortiront pas indemnes."

Après un coup de cœur pour le premier tome, une immense déception pour le second, je renoue avec le coup de cœur (mini mais quand même^^) pour ce troisième tome de la série Minuit : L’alliance de Minuit. La couverture est celle qui me plait le plus et Lara Adrian a su de nouveau m’emporter dans son histoire avec des personnages et une intrigue vraiment bien menés.
J’ignore si c’est parce que je suis habituée au style de l’auteur maintenant ou si ce tome est mieux écrit/traduit que les autres, mais je n’ai eu aucune difficulté à le lire. Je l’ai même dévoré… La vulgarité de certains dialogues et les répétitions qui m’avaient un peu gêné dans le précédent tome, sont casi absentes ici. Les changements réguliers de narrateur permettent de rester accroché au livre, même si je trouve toujours étrange d’inclure par ci par là un point de vue de Marek (le méchant de l’histoire) qui arrivent un peu comme un cheveu sur la soupe.
Les principaux personnages dans « L’alliance de Minuit » sont Tegan, le vampire le plus solitaire de la lignée et aussi le plus dénué d’émotions, et Elise, la jeune compagne de sang qui voit son fils mourir sous ses yeux dans le tome 2. Connaitre les deux protagonistes m’a sans doute aider à entrer dans l’histoire  et à ne plus en décrocher, pourtant je n’appréciais pas Elise plus que ça dans « Minuit Ecarlate ». Ici je l’ai adorée ! On peut découvrir cette femme forte qui affronte la douleur que lui provoque son don de télépathe en dehors du havrobscur, pour venger la mort de son fils. Ce que les guerriers vampires ne peuvent faire la journée, à cause de leur impossibilité à s’exposer au soleil, Elise le fait. Traquant les laquais au service du maitre renégat dans les rues de Boston, allant même  jusqu'à les poursuivre dans les ruelles sombres et les tuer !
L’une de ses chasses la conduit à la tombée de la nuit et à une mauvaise rencontre avec trois renégats. Par chance Tegan est proche et sauve la jeune femme d’une mort certaine. A partir ce cette rencontre commence une relation complexe entre les deux personnages. Tegan comprend rapidement qu’il la désire, mais s’y refuse après avoir perdu Sorcha, sa compagne de sang il y a plus de cinq siècles, et prétextant, comme les autres guerrier, devoir faire passer son rôle au sein de l’ordre avant tout. Pourtant Elise est prête à ce donner à lui après avoir bu son sang pour pouvoir supporter les assauts de son don, oubliant presque la raison qui l’a poussée loin de sa vie paisible et sécuritaire du havrobscur. Même si il ne s’agit pas d’amour au départ, leurs sentiments respectifs évoluent rapidement sans pour autant que leur relation se concrétise… Les sautes d’humeur du guerrier ne favorisant guère les choses.
La découverte d’un journal intime vieux de plusieurs siècles va pourtant les conduire tous les deux sur une piste à Berlin, dans un centre qui tente de soigner les renégats à force de calmants. Même si Tegan refuse que la jeune femme l’accompagne au départ, il se rend compte que sa position de veuve d’un membre important de l’agence lui ouvre de nombreuses portes, tout comme son courage et sa détermination à élucider l’affaire.
J’ai beaucoup aimé l’intrigue qui reprend des éléments abordés dans les précédents tomes, comme la tapisserie représentant Lucan dans la bibliothèque du complexe ou encore la drogue pour vampire, l’Ecarlate. Lara Adrian parle aussi beaucoup plus des autres membres de l’Ordre, et les compagnes de sang on enfin une bonne place dans l’histoire, avec une bien meilleure exploitation de leurs dons personnels.
ATTENTION SPOILER DANS LES PROCHAINES LIGNES
Une très bonne lecture en somme, mais j’espère ne pas lire le même scénario à chaque fois… Un guerrier qui tombe sous le charme d’une compagne de sang et qui fini toujours par se lier à elle. Ce genre d’histoire pourrait vraiment me lasser à la longue même si l’intrigue autour des renégats est bien écrite. A voir dans le prochain tome qui nous parlera un peu plus de Rio…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire