Filles de Lune tome 2 : La montagne aux sacrifices

Auteur : Elisabeth Tremblay
Edition Mortagne Fantasy 

!!!! Coup de coeur !!!!


"D'après une légende qui remonte à des temps immémoriaux, régnera sur la Terre des Anciens celui ou celle qui parviendra à retrouver les trônes mythiques de Darius le Sage et de son ennemi juré, le sorcier Ulphydius. Depuis plus de sept siècles, les aspirants au pouvoir sont nombreux et s'affrontent sans relâche. Toutefois, seule une Fille de Lune de la lignée maudite pourrait redresser les torts causés par ses aïeules, responsables de ces luttes sans merci que se livrent des peuples autrefois pacifiques. Mais les descendantes de cette lignée sont toutes disparues. Du moins, semble-t-il...
Enfin libérée de l'emprise d'Alejandre et de Mélijna, Naïla n'est pas au bout de ses peines pour autant. La mauvaise volonté d'Alix à l'égard de son rôle de Cyldias perdure, menant sans cesse à la confrontation entre les deux êtres que tout sépare, mais devrait pourtant unir. Réussiront-ils à s'entendre, pour leur propre survie?En route pour la Montagne aux Sacrifices, où elle entrera en pleine possession de ses pouvoirs, Naïla fera la connaissance de Madox, un protecteur au passé mystérieux. 
De découvertes surprenantes en rencontres déplaisantes, l'Élue de la lignée maudite n'aspire bientôt plus qu'à une chose : rentrer chez elle et oublier la Terre des Anciens.Malheureusement, une terrible erreur de sa part la catapulte en plein cauchemar..."

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions de Mortagne Fantasy et le forum Mort-Sure pour ce partenariat qui m’a permis de découvrir la suite de « Filles de lune ». Le tome 1 avait été un gros coup de cœur et c’est donc avec grand plaisir que j’ai retrouvé le monde des anciens et ses différents personnages.

Tout comme pour le premier roman de cette série écrit par Elisabeth Tremblay, la couverture est magnifique et  j’ai dévoré tous les chapitres que compte « La montagne aux sacrifices »,arrivant à la fin bien trop vite tant les lignes m’ont entrainées dans l’histoire de Naïla.

Un résumé de l’histoire : Naïla, fille de lune de la lignée maudite, fuit le château de Canac et retrouve rapidement son cyldias, Alix. Entre eux la tension est toujours aussi présente et électrique, chacun campant sur ses positions. Pour permettre au jeune homme de panser de graves blessures et de réfléchir à la situation compliquée dans laquelle il se trouve, Madox (personnage rapidement présenté dans le tome 1) prend le relais de la protection de la fille de lune. Tous deux se rendront donc auprès de Wandéline pour tenter de mettre fin à la grossesse de Naïla, avant de fuir les troupes d’Alejandre en traversant les galeries et cavernes des gnomes. Ces créatures, bien que peu amicales permettront à notre héroïne de prendre la route de la montagne aux sacrifices où elle doit se rendre pour recevoir enfin ses pouvoirs. Alix retrouvera alors celle dont il a la charge et, après nombreuses autres disputes, nos deux héros parviendront enfin à la caverne tant espérée. Malgré cette petite victoire, la satisfaction est de courte durée puisque les traqueurs du seigneur de Canac sont tout près... Naïla devra pourtant résister à la torture psychologique imposée par ses poursuivants durant de longues heures avant de prendre à nouveau la fuite, en utilisant pour la première fois la téléportation. Echappant in extrémiste à ceux qui veulent sa peau, la jeune femme se rend chez Morgana qui lui apprendra à utiliser le passage pour retourner dans le monde de Brume. Malheureusement dans sa précipitation de vouloir retrouver sa terre d’origine, Naïla commet une terrible erreur et se retrouve projetée en 1666… Et cette fois c’est seule qu’elle devra affronter cette épreuve puisque ses amis et protecteurs sont restés dans le monde des anciens.

Le style de l’auteur reste fidèle au premier tome, agréable et facile à lire, d’où le plaisir de rester plusieurs heures consécutives avec ce roman entre les mains. Les descriptions de lieux sont toujours aussi crédibles, prenante, et j’ai particulièrement apprécié celles présentant le sanctuaire des sages où Alix retrouve Fosh ou encore les détails des galeries gnomes que traversent Madox et Naïla. Les paroles et les réflexions silencieuses des différents protagonistes sont également très bien retranscrites et permettent d’appréhender l’histoire et les personnages en profondeur.  De ce fait j’ai adoré le mystérieux Madox, dont on perce de nombreux secrets à mesure que les chapitres se dévoilent. Ce tome est aussi riche en informations sur les autres peuples, tel que les gnomes, les mansius ou les édnés. 

Les personnages de Naïla et Alix restent mes préférés et j’aime voir leur relation évoluée petit à petit même dans l’adversité. Alix est très tourmenté par son histoire personnelle et ses sentiments contradictoires pour la fille de lune. Naïla quand à elle surmonte les démons des derniers mois vécus en souffrance dans le château de Canac, et essai de faire au mieux pour compenser ses lacunes de connaissance sur le monde des anciens, ce qui l’a met parfois à bout de nerfs quand ses efforts ne sont qu’a peine remarqués par son entourage. Melijna est également un personnage que j’apprécie énormément, bien qu’elle soit la méchante sorcière de l’histoire. Très intrigante de part son passé et par sa soif d’ambition, elle est lutte contre la mort qui la guète de plus en plus rapidement au fil du temps qui s’écoule. Je pense que nos héros ne sont pas au bout de leur peine avec cette femme qui ne cesse d’accroitre ses pouvoirs magiques…

Une très très bonne lecture en somme, dont il me tarde de découvrir la suite !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire