Le cauchemar de L'Epouvanteur

Auteur : Joseph Delaney
Edition Bayard jeunesse

Ma note : 4/5

" Je rêvais de Lizzie l'Osseuse... Elle trônait dans une grande salle. Le Malin se tenait à côté d'elle, une main posée sur son épaule. Des prisonniers hurlant de terreur attendaient d'être décapités, et le sol était rouge de sang. " La guerre. qui faisait rage au sud du Comté, a maintenant gagné l'ensemble du pays. A leur retour de Grèce. Tom Ward et John Gregory découvrent que les soldats ont mis le feu à la maison de Chipenden, réduisant en cendres la précieuse bibliothèque. De plus, pendant leur absence, les sorcières de Pendle ont libéré Lizzie l'Osseuse, que l'Epouvanteur avait enfermée dans une fosse. Rester dans le Comté s'avère trop dangereux. En compagnie de la jeune Alice, et des trois chiens, Griffe, Sang et Os, Tom et son maître s'embarquent pour l'île de Mona, gouvernée par le cruel lord Barrule. Seulement, ils n'y sont pas les bienvenus..."

Cette année de patiente, à attendre  patiemment la sortie du tome 7 des aventures de l’apprenti épouvanteur, est vraiment récompensée par les chapitres de Joseph Delaney. Ce tome, une nouvelle fois parfaitement travaillé et abouti à mes yeux, restera sans doute dans mes trois préférés de la série. 

On retrouve pour commencer une splendide couverture au ton turquoise et au titre mordoré, avec l’habituelle illustration de David Wyatt. Des dessins accompagnent d’ailleurs aussi chaque chapitre de l’histoire et j’aime beaucoup, même si parfois ces croquis dévoilent un peu le contenu des lignes à suivre. 

Nous pouvons suivre cette fois les trois héros (Tom, Alice et le vieux Grégory) dans des péripéties qui les conduisent loin du Comté, envahi par les armées étrangères, au delà de la mer, dans l’île de Mona. L’accueil y est glacial pour les réfugiés et d’autant plus pour les épouvanteurs, qui sont tout aussi peu réputés ici que dans leur région d’origine. Pourtant les forces obscures sont aussi présentes sur ce petit bout de terre et les autorités tentent de canaliser les démons en leur offrant les présumées sorcières en sacrifice. Les bugganes, ces monstres changeurs de formes, qui aspirent l’âme de leurs victimes avant de boire leurs sang et de broyer leurs os, seront les ennemis dans ce tome. Il faudra aussi beaucoup de courage et de force d’esprit à nos protagoniste pour combattre Lizzie l’osseuse. Sortie de la prison qu’était sa fausse, suite à la fuite du gobelin protecteur et de la destruction de la maison de Chipenden,  à elle aussi rejoint la petite île. Plus forte que jamais, il ne sera pas simple pour nos personnages préférés de trouver les solutions pour tenter de l’éliminer.  Limaille de fer, sel et chaines en argent ne seront pas suffisants cette fois… Devront-ils utiliser l’obscur pour arriver à leurs fins ?

La relation entre Tom et Alice est toujours aussi soudée, grâce à la présence de la fiole de sang et de la peur du Malin, mais on sent que ces deux personnages sont de plus en plus complices et se connaissent presque sur le bout des doigts. Peu à peu, ils s’émancipent face à l’autorité de l’épouvanteur qui semble tout de même un peu résigné… Gregory se montre d’ailleurs particulièrement fatigué et désarmé face à la force de l’obscur dans ce tome, laissant la place à un Tom beaucoup plus sur de lui et inspiré. Bien sur le jeune garçon peut compter sur l’aide de son amie pour l’aider dans les épreuves qui l’attendent ! 

Ce tome est, il me semble, beaucoup plus sombre que les précédents. Les combats sont sanglants et la mort encore plus présente. Un livre jeunesse certes, mais pour un public néanmoins avertit.

Il me tarde à présent de voir ce que nous réserve le tome 8, qui paraît très prometteur pour la suite de l’action ! Le retour du Malin!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire