Le blog de la Belle



Auteur : Mary Temple
Édition Mango - 13.50 euros


Ma note : 2/5
Bof bof, pas séduite par cette adaptation du conte...

"La belle et la bête , ça vous dit quelque chose ? Moi, c'est Belle, et disons que mon histoire ressemble un peu à ce vieux conte de fées. Sauf qu'on est bien à New York, au XXIème siècle, et que tout ce qui s'est passé m'est vraiment arrivé. Vous me prenez pour une folle ? Lisez donc mon blog, vous ne serez pas déçus du voyage..."



Avant de commencer cette chronique, je tiens à remercier les éditions Mango et le forum Mort-Sure (Louve tout particulièrement) pour ce partenariat qui me permet de découvrir aujourd’hui ce roman tout juste sortit en librairie. Le blog de la Belle par Mary Temple sortit le 19 aout. Une adaptation du célèbre conte de la Belle et la bête dans un monde moderne.

Une lecture que j’ai appréciée uniquement pour l’originalité de son style, puisque l’héroïne nous parle à travers son blog personnel et nous invite à partager les commentaires, les mails qu’elle échange avec sa famille et ses amis. Etaler sa vie sur le net n’est plus vraiment une nouveauté en 2011, mais j’ai beaucoup aimé ne pas suivre Belle dans sa vie de tous les jours, comme une caméra sur son épaule, mais plus au travers de ce qu’elle choisissait d’écrire sur son blog. Il m’est arrivé à la fin de certain de ses messages, d’être comme un internaute et d’attendre avec impatience la suite de son histoire, de me demander si toutes ces péripéties n’était pas simplement le fruit de l’imagination débordante de cette ado pour attirer l’attention… Voila à mon sens le gros point positif de ce roman, mais qui se révèle malheureusement  être le seul.

Le personnage de Belle est vraiment insupportable. Je n’ai pas du tout aimé cette héroïne et ce dès les premières pages! Cette demoiselle se rend compte qu’elle a la vie que beaucoup de jeunes aimeraient avoir, puisqu’elle est la fille d’un riche homme d’affaire, mais trouve néanmoins le droit de se plaindre de sa situation. Prétentieuse, même si elle pense écrire le contraire sur son blog, je ne la trouve finalement pas meilleure, de part les qualités qu’elle pense avoir, que ses sœurs frivoles, qu’elle décrit comme des poupées Barbie dénuées de sentiments et d’intelligence. Et même si Belle s’excuse d’avoir ce genre de critiques familiales, je n’ai pas trouvé le personnage réellement intéressant… 

L’intrigue présentée m’a fait oublier les défauts de Belle, sans pour autant me séduire totalement. Beaucoup de longueurs jalonnent les différents posts de l’héroïne et j’ai trouvé que certains passages manquaient de crédibilité. Je n’en fais cependant pas un énorme point négatif puisque ce roman est proposé en jeunesse. 

 Nous suivons donc Belle, dans la création de son blog et bien vite peinée de ne pas avoir plus de commentaires sur sa vie de princesse… S’ensuivent donc des longues explications sur sa situation familiale pour tenter d’accrocher les lecteurs, quand enfin arrive un rebondissement : L’arrivée du mystérieux Beaumont ! L’homme est très étrange puisqu’il se présente l’espace d’une seconde dans la cabine du DJ d’une boite de nuit, recouvert  des pieds à la tête par des vêtements qui dissimulent sa peau et qu’un masque d’argent couvre son visage. Apeurée autant qu’intriguée, Belle cherchera donc à en savoir plus sur la véritable identité de ce riche propriétaire de club new-yorkais qui n’hésite pas à venir l’aborder sur son blog. C’est aussi à partir de cet événement que les ennuis commencent pour la demoiselle et que la magie s’insinue peu à peu. Des humains qui se transforment en rats, des ombres, des pouvoirs cachés… Belle est loin de se douter que le monde qu’elle croit connaitre est au prise du mal, celui qui hante les hommes depuis la création du monde et qui peuple les forêts et les nuit des contes de fées ! Obligée de faire confiance à Beaumont et à ses employés, Belle devra surmonter ses craintes et ses « a priori » pour essayer de sauver sa peau, sa famille et finalement le monde entier.

Un roman que j’ai lu sans réel engouement malgré son style fluide et accrocheur, mais qui saura séduire son public, j’en suis certaine. La magie n’a pas opérée sur moi, mais peut-être n’ai-je plus l’âme d’une enfant, capable de croire au mythe de la Belle et de sa bête…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire