Mercy Thompson, tome 4 : La croix d'ossements




Auteur : Patricia Briggs
Edition Milady

"Marsilia, la Reine des vampires de la région, a appris que Mercy l'avait trompée en tuant l'un des membres de son clan... et elle n'acceptera que le prix du sang pour venger cette trahison. La jeune coyote-garou vient de tomber sur un os, car la sentence qui pèse sur elle en fait la cible de toutes les créatures à la botte des vampires. Heureusement que Mercy peut compter sur Stefan et sur l'Alpha si sexy qui a juré de la protéger. Mais s'ils étaient menacés par sa simple présence ? Et si, pour les épargner, Mercy n'avait plus qu'un seul choix : partir ?"



Après avoir refermé pour la seconde fois ce roman des éditions Milady, je suis toujours autant sous le charme de cette série, même si cette fois l’histoire est un peu décousue et nous parle d’une multitude de choses.

Dans les premières lignes , Mercy réapprend à vivre au quotidien après les tragiques événements du tome 3, tout en s’efforçant d’échapper à Marsilla, la reine de l’essaim de vampire local, qui souhaite sa perte. La croix d’ossement peinte sur la porte de son garage n’est rien d’autre qu’une déclaration de guerre ! En voyant Stefan atterrir dans son salon à moitié mort et après l’avoir soigné, Mercy décide de prendre la fuite pour quelque jours, afin de laisser la meute d’Adam tenter de régler le problème. La jeune femme profite donc de l’invitation d’une amie, dans la ville de Spokane, où elle prétexte se rendre pour élucider un problème de fantôme. Mais Mercy est un aimant à problème et à peine arrivée, elle attire l’attention du seul vampire de la ville. Le « monstre ». Blackwood. Mercy devra une nouvelle fois faire preuve de courage et se débrouiller seule pour sauver sa vie.

Mercy est vraiment un personnage que j’adore ! Avec son caractère bien trempé et ses répliques cinglantes! J’aime la voir tenir tête aux hommes et essentiellement aux loups garous. Même si elle a un don pour se fourrer dans des situations catastrophique, elle garde toujours espoir et fait preuve d’une grande générosité envers les personnes qui l’accompagnent. Mon seul regret sur ce tome, est la casi absence de son coté coyote… Deux scènes seulement, dont une seule vraiment valable.

Stefan est également un personnage que j’apprécie tout particulièrement. A la fois proche et attentionné envers Mercy, mais également distant et indépendant. Il ne cherche pas à imposer quoi que ce soit. Il propose et laisse la jeune femme décider ce qu’elle pensera être la meilleure chose pour elle.

Encore un tome qui a tenu ses promesses et m’a tenu en haleine à chaque page. Il me tarde d’attaquer le tome 5 !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire