Victorian fantasy, tome 1 : Dentelle et Nécromancie

D’aussi loin que remontent ses souvenirs, Andraste, issue d’une longue lignée de sorcières, vit dissimulée aux yeux du monde. Son univers restreint ressemble à s’y méprendre à une cage dorée, elle qui ne rêve que de s’envoler. C’est alors qu’une invitation de la main même de la Reine vient bousculer les plans de sa grand-mère qui dirige la famille d’une main de fer. Et, une requête royale ne se refuse pas… à moins de souhaiter perdre la tête. Sa découverte du monde commence, très loin de ce qu’elle imaginait. La cour est pleine de danger, de rumeurs et de règles qu’elle ne maîtrise pas. Mais sa plus grande erreur est de succomber au regard aussi noir que la nuit de lord Thadeus Blackmorgan. 


C'est après une rencontre très agréable avec l'auteur au salon fantasy en Beaujolais 2014 que nous avons eu envie de découvrir une histoire de Georgia Caldera. C'est chose faite avec cette lecture commune du blog accompagnée d'Agnah's Worlds et dans le cadre du challenge amitié littéraire de Mort-Sure. Malheureusement notre avis est un peu mitigé... même si on a quand même pris plaisir à lire ce roman. Si nous avons dévoré le livre grâce à une écriture franchement prenante, il faut pourtant avouer que l'histoire ne nous a pas plus embarqué que ça malgré son univers assez intriguant. Dommage.

En effet, on plonge dans un monde où la magie est omniprésence et ceux qui la pratique ne s'en cache pas, bien au contraire. Moi (Yezahel) qui ai plutôt l'habitude que la magie soit dissimulée aux yeux des non initiés, j'ai eu un peu de mal à m'y faire alors que Zébuline a réussi à s'y plonger très facilement. Sorciers, mage, nécromancien, sorceleurs,... Chacun dispose d'une aptitude bien précise. Et si des alliances se forment, il existe aussi des répugnances millénaires entre ses groupes. Sorcières et nécromanciens ne font pas bon ménage par exemple. Bien entendu Andraste et Thadeus font partis de ceux là... On vous laisse deviner la suite :P Le coté steampunk m'a franchement dérangé avec les animécaniques =( Ces animaux ensorcelés auxquels on a greffé des plaques de métal pour les rendre plus résistants et performants. Même s'ils ont leur utilité et que ce n'est pas du tout aberrant pour Neo Londonia, personnellement j'ai détesté le principe. Mon coté "On ne touche pas aux animaux" sans doute.

Bref, ce n'est pas l'ambiance proposée par Georgia Caldera qui ne nous a pas plu, mais plutôt les péripéties proposées. En voyant les 540 pages du livre, nous nous attendions à une histoire complexe pleine de rebondissements magiques...  malheureusement c'est essentiellement une romance et, même si de manière générale c'est notre genre préféré, ici l'ennui c'est rapidement installé et les personnages on fini par nous taper sur les nerfs. Hormis la scène de leur rencontre qui nous a franchement scotchée, le reste de l'histoire d'Andraste et Thadeus nous a semblé courue d'avance et particulièrement répétitive. A aucun moment nous n'avons été surprises par les rebondissements. Dentelle et nécromancie? Beaucoup de dentelle, de taffetas et de satin oui, mais la nécromancie, comme l'utilisation de la magie, ne dépasse pas plus d'une centaine de pages dans ce pavé. Nous attendions autre chose, d'où notre déception. Dommage. Les personnages secondaires sont trop peu exploités alors qu'Andraste et Thadeus sont vus sous toutes les coutures avec un quiproquo entre eux qui dure encore et encore... C'est un peu trop long.

Par contre, et c'est le plus gros point positif de notre lecture, le style d'écriture est un pur régal. Whaou! La plume de l'auteur nous a happée grâce à ses descriptions parfaitement dosées et précises qui nous ont plongées dans l'ambiance du roman. Les dialogues sont crédibles, comme les émotions des personnages. Mais c'est surtout les scènes de combat, bien que rares, qui sont nos préférées. J'entendais presque les chocs entre les épées, les bruits de tissus déchirés par la bataille ou les grognements féroces des ennemis. Juste géniallissime!

Si la fin est plutôt basique à nos yeux,le monde imaginé lui est très riche !Nous avons malgré tout envie de découvrir la suite... En espérant un peu plus d'originalité.

9 commentaires:

  1. Je n'ai pas lu cette saga de l'auteure mais, par contre, j'ai commencé Les larmes rouges et celui-là, je vous le recommande ! Elle est vraiment géniale :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que Les Larmes Rouges sera notre prochaine lecture de Georgia Caldera ;) J'ai hâte! Mais je ne m'emballe pas parce que les avis étaient aussi hyper positifs sur Victorian Fantasy.

      Supprimer
    2. et oui .... on vera ce que donnera les larmes rouges ... pour le prochain salon lol

      Supprimer
  2. La couverture est super belle ! En revanche, si au départ le résumé me semblait pas mal, après lecture de ton avis, je pense passer mon tour. ^^'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après nous sommes les rares à ne pas avoir eu un coup de coeur... Peut-être que tu aimerai ;)

      Supprimer
  3. J'adore la couverture. ^^ Au début, le résumé avait l'air intéressant, mais après cette chronique, je suis refroidie, je n'aime pas lire des livres par curiosité pour au final rester sur ma faim. Je passe aussi mon tour ! (c'est beau d'être jumelles, on a presque toujours les mêmes avis et commentaires...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihihi en effet on sens que vos goûts sont similaires ^_^ Comme je le disais plus haut à Julie, il ne faut peut-être pas vous arrêter à notre simple avis puisque de nombreuses lectrices ont adoré Victorian Fantasy. On doit devenir vraiment trop tatillonne avec Zébuline.

      Supprimer
  4. C'est le premier livre que j'ai lu de l'auteur et j'ai tout simplement adoré !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ;) Les coups de coeur sont nombreux autour de ce livre. On s'attendait certainement à mieux en fait vu toutes les chroniques hyper positives... Mais ça reste un bon bouquin.

      Supprimer