Ashura

Imaginez que notre monde ne soit pas le seul. Imaginez qu'il existe des univers parallèles pour recueillir les âmes défuntes. Imaginez maintenant que l'équilibre se brise, que les mondes se confondent, que morts et vivants se côtoient sans se rendre compte des différences qui les séparent. Une guerre éclate entre deux camps immortels. Pour l'un, une seule chose se doit d'être faite : rétablir sur le trône des Enfers l'Ashura, la Reine des Démons. Les autres refusent de la voir refaire surface et font tout pour annuler son retour. Au milieu de cette guerre, se trouve une jeune fille qui ignore encore qui elle est, occupée pour l'instant à ses problèmes d'adolescent. 

Avant toute chose je veux remercier le forum Mort-Sure et les éditions Underground pour ce partenariat qui m'a permis de découvrir cette histoire et la plume de Léti. Malheureusement j'ai eu beaucoup de mal à terminer ce roman... Si l'ambiance m'a plu, je ne peux pas en dire autant des personnages et du style d'écriture. Dommage car j'étais vraiment emballée par le résumé.

Dès le prologue j'ai été directement basculée dans l'univers imaginé par Léti. Les bases sont ainsi posées et permettent de rentrer dans l'intrigue avec les éléments nécessaire pour comprendre qui est l'Ashura, son rôle, sa vie, son règne, sa fin,... mais surtout qui sont ses partisans et ses ennemis car c'est bien là le principal problème. Jusque là tout allait bien, mais ensuite on bascule dans le quotidien de l’héroïne. En plus de trouver les chapitres très longs et l'intrigue pas vraiment passionnante, j'avoue avoir eu du mal à me familiariser avec les noms japonais. En effet, Yosei vit au Japon. Il y a donc des San ou Chan associés aux noms et comme je ne connais pas du tout cette culture je me suis vite perdue. Il m'a fallut énormément de temps (une bonne centaine de page) pour que la gymnastique se fasse plus aisément dans ma tête, d'autant plus que les personnages sont nombreux... Yosei donc, mais aussi Toushirô, Sei, Tatsumaki, Samon... Puis dans la seconde partie Yosei devient Nigiri et elle rencontre Nina, Djy,.. Et les changements de narrateurs sont tout aussi nombreux puisque chacun des personnages prend régulièrement "la parole". Dur dur dans ce cas de prendre plaisir à lire. Mais je me suis accrochée car malgré le rythme assez lent j'aimais assez les péripéties.

Les différents personnages ne m'ont pas aidé à avancer dans ma lecture. Je n'ai pas réussi à me projeter et aucun ne m'a réellement emballé... Au contraire, ils m'ont très souvent agacés par leurs réactions (ou manque de réaction dans certain cas), du coup certain passages ne m'ont pas paru très crédibles. J'ai de nombreuses fois froncé les sourcils devant le comportement de Yosei/ Nigiri. Au final je les ai trouvé assez plats malgré l'évolution de leurs relations et des difficultés qu'ils rencontrent. Peut-être aussi parce que l'écriture est un brin trop vulgaire pour vraiment me plaire. Après c'est une histoire de goût et malheureusement ce n'est pas le mien.

Par contre j'ai aimé le travail sur la mythologie présentée dans cette histoire. C'est assez original et angoissant. Je regrette simplement d'être passée un peu à coté à cause de mes difficultés à avancer dans ma lecture.

J'espère que ce livre rencontrera son public même si ça n'a pas été mon cas.

Et cette lecture compte pour mes challenges:

2 commentaires:

  1. je ne pense pas que ce livre me plairait...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pour le coup ce n'est malheureusement pas moi qui te le conseillerai...

      Supprimer