Sarah Dearly, tome 2 : Accro

Je m'appelle Sarah et je viens d'être changée en vampire. Il n'y a hélas pas de désintox pour ça... Cela fait à peine un mois, mais je suis déjà à l'origine d'une geurre entre les paisibles buveurs de sang et une bande de chasseurs sociopathes qui m'a surnommée "la tueuse de Tueurs". En plus, mon merveilleux petit ami de six cents ans a décidé que la différence d'âge n'était pas le seul problème entre nous, et mon pote sexy en profite pour transformer nos cours d'autodéfense en flirts torrides. Trop c'est trop! Il y a un moment où une vampire doit prendre sa vie en main pour obtenir ce qu'elle veut. C'est ce que je ferai dés que j'aurai trouvé de quoi il s'agit...
 

Accro... Comme le titre de ce second tome de Sarah Dearly, je suis devenue totalement accro à cette série! A peine la dernière page tournée que j'avais déja sorti la suite de ma PAL. Aucun regret sur ce choix d'ailleurs car j'ai tout autant aimé ce moment de lecture vampirique truffé d'humour.

L'ambiance est assez semblable à celle que l'on peut trouver dans "Buffy contre les vampires". On voit bien que Michelle Rowen est archi fan de cette série où la vie normale d'une jeune femme est chamboulée par son quotidien au contact des vampires. Dans ce tome Sarah est donc sous pression à cause des chasseurs qui veulent l'envoyer six pieds sous terre, mais aussi parce que sa relation avec Thierry n'est pas au beau fixe...  Elle comprend que sortir avec un homme de six cent ans son ainé ne sera pas simple tous les jours et qu'il lui cache de nombreux secrets sous prétexte de la protéger. Excuse bidon alors que la belle est follement amoureuse. Sans parler des déboirs sentimentaux de la meilleure amie qui fait tourner le monde sur elle même alors que Sarah doit affronter des épreuves bien plus traumatisantes. 


Comme dans le premier tome, l'intrigue est plaisante avec des rebondissements qu'on ne voit pas forcément venir et des clichés tournés à la dérision qui font rire. J'adore! 


Sarah est un peu pénible, je dois bien l'avouer, car elle pleurniche assez régulièrement. Loin de l'image de la Tueuse de tueurs qui lui colle à la peau, elle se révèle être une simple jeune vampire qui découvre chaque jour un peu plus son nouveau monde et ses dangers... pas forcément ceux auxquels elle s'est préparée malheureusement. Du coup on comprend facilement le pourquoi du comment elle se retrouve à piquer des crises de larmes. Heureusement elle prend les choses en main dans les derniers chapitres et c'est un régal! Fini la petite souris qui se planque au fond de son trou. 


Bien sur Sarah Dearly reste une série à lire pour se détendre, pas pour chercher de l'originalité dans la littérature du genre. 


Et cette lecture compte pour mes challenges:

... Mes avis sur d'autres romans de Michelle Rowen ...
http://carnetdunefildeferiste.blogspot.fr/2013/09/les-gardiens-de-la-nuit-tome-1.htmlhttp://carnetdunefildeferiste.blogspot.fr/2013/11/belladone-tome-1-nuit-de-sang.htmlhttp://carnetdunefildeferiste.blogspot.fr/2013/12/belladone-tome-2-soif-de-sang.htmlhttp://carnetdunefildeferiste.blogspot.fr/2015/02/sarah-dearly-tome-1-mordue.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire