Immortelle randonnée : Compostelle malgré moi

Humour, autodérision, portraits, rencontres, anecdotes... La finesse de l'analyse, la limpidité du style dessinent un tableau original et attachant de Compostelle.
Jean-Christophe Rufin a rejoint Compostelle par le Chemin du Nord, le plus sauvage, celui qui longe la mer. Ce qu'il rapporte de ces 800 km à pied est la perception d'une humanité poétique et touchante. Son goût des gens, son sens de l'Histoire, de la singularité des lieux, des destins, la dérision qu'il s'applique à lui-même font de ce texte un manifeste enthousiaste et drôle du grand Chemin qui, certes, n'épargne pas le pèlerin mais dont celui-ci sort grandi et parfois même, heureux. 
 
- Pour celles qui aiment les témoignages
- Pour celles qui voudrait découvrir le style de cet auteur
- Pour celles qui veulent en savoir plus sur la quotidien d'un pèlerin.


La chance tourne il parait... Il faut croire que c'est vrai puisque moi qui ne gagne jamais rien, même pas deux euros au loto alors que je joue depuis des années, j'ai eu la surprise de voir mon nom apparaitre sur les résultats du concours Babelio Immortelle Randonnée : Compostelle malgré moi de Jean Christophe Ruffin. Dois-je y voir un signe pour me pousser à reprendre mon propre chemin vers Santiago? C'est en tout cas la motivation qui se trame dans ma tête en ressortant de cette lecture.

Ce témoignage se lit vraiment facilement. La plume est agréable, moderne, parfois bourrée d'humour mais malheureusement aussi de jugements de valeurs. J'ai dévoré certains chapitres quand d'autre n'ont retenu mon attention que pour une lecture en diagonale. Je ne suis pas certaine que j'aurai accroché autant à cette lecture si je n'avais pas moi même marché sur le chemin des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle. Vu la manière dont sont narrés les 800 km de cette randonnée au long court, je ne trouve pas que l'auteur donne réellement envie de se lancer... Je suis loin de partager son ressenti sur la totalité de son témoignage puisque je ne me retrouve pas toujours dans ses expériences au travers de mon propre chemin, mais par contre certains passages m'ont vraiment fait sourire tant ils reflètent le fond de ma pensée... Un peu comme si Mr Rufin avait simplement lu dans mon esprit pour écrire certaines lignes ^_^ En voici quelques exemples :


"Le Chemin est là, qui pointe sur vous un doigt accusateur. "Comment? Tu vas te dérober, connaitre la honte du retour prématuré? La vérité est que tu es un lâche. Tu as peur. Et tu sais de quoi? De toi même. Tu es ton pire ennemi, celui qui fait obstacle à l'effort, depuis toujours. Tu n'as pas confiance en toi. Et moi, Saint Jacques, je te donne une occasion unique de te délivrer des ces entraves, de t’affronter toi même et te vaincre."


"Malgré le bonheur des retrouvailles avec quelqu'un qui est accoutumé à votre être d'avant, vous mesurez avec plus d'acuité les changements que le pèlerinage a opérés en vous."


"Le pèlerin marcheur, et surtout s'il vient de loin, se sent plus seul et plus étranger que jamais dans ces boyaux touristiques."


"L'effet perceptible du pèlerinage s'efface vite. En quelques semaines, tout à disparu. La vie à repris. Rien ne semble avoir changé"


"Rien n'avait disparu. C'est une erreur ou une commodité de penser qu'un tel voyage n'est qu'un voyage et que l'on peut l'oublier, le ranger dans une case. Je ne saurais pas expliquer en quoi le Chemin agit et ce qu'il représente vraiment. Je sais seulement qu'il est vivant et qu'on ne peut rien en raconter sauf le tout, comme je m'y suis employé. Mais, même comme cela, l'essentiel manque et je le sais. C'est bien pour cela que, d'ici peu, je vais reprendre la route. Et vous aussi."


J'ai adoré revivre ma propre expérience et faire remonter des souvenirs déjà presque oubliés en lisant ce livre même s'il a bien quelques défauts à mes yeux. Mais peut-importe, l'envie est là, je repars en 2015, c'est certain!

8 commentaires:

  1. Je comprends pourquoi il t'a touché.... j'avoue que ce livre m'intrigue :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En ayant fait moi même une partie du chemin, je me suis effectivement retrouvée dans les mots de l'auteur... J'espère que tu seras tout aussi touchée si tu as l'occasion de le lire <3

      Supprimer
  2. Je ne pense pas le lire mais j'aime bien ce que tu as écrit à la fin de ton article, le fait que cela t'ait fait revivre ta propre expérience :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. <3 Oui ce livre m'a clairement donné envie de reprendre mon chemin là où je l'ai arrêté en Juin.

      Supprimer
  3. J'aime beaucoup ta chronique, et je me dis pourquoi ne pas tenter ce livre pour un 1er Jean Christophe Rufin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Béné <3 Je n'ai lu aucun autre livre de cet auteur alors je ne saurai pas te dire si c'est le meilleur pour découvrir Jean Christophe Rufin...

      Supprimer
  4. Je l'ai dans ma PAL en version illustrée !!! J'ai hâte de la sortir de ma PAL du coup, moi qui n'ait jamais fait de randonnée/ pèlerinage j'vais voir si j'aime ou pas ^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La version illustrée doit être très sympa! Je ne savais même pas que le livre existait sous cette forme ^_^ C'est une lecture assez particulière mais j'espère que tu aimeras...

      Supprimer