Punk's Not Dead


Auteur : Anthelme Hauchecorne
Édition :Midgard

Ma note : 5/5
 Un recueil de nouvelles à découvrir absolument!



À quoi l'Apocalypse ressemblerait-elle, contée par un punk zombi? Qu’adviendrait-il si le QI des français se trouvait d’un coup démultiplié? Est-il sage pour un mortel de tomber amoureux d’un succube? Les gentlemen du futur pourront-ils régler leurs querelles au disrupteur, sans manquer aux règles de l’étiquette? Comment se protéger de la fatigue et du stress au travail, lorsque l’on a le malheur de s’appeler «La Mort»? Autant de sujets graves, traités entre ces pages avec sérieux. Ne laissez pas vos neurones s'étioler, offrez une cure de jouvence à vos zygomatiques. Cessez de résister, accordez-vous une douce violence. De toute évidence, PUNK'S NOT DEAD a été écrit pour vous.



Avant de vous parler des mes impressions sur ce « Cercueil de nouvelles », je tiens beaucoup à remercier Anthelme Hauchecorne pour m’avoir contacté et proposé de lire son nouveau livre. *Heureuse*. J'aurais aimé pouvoir lui dire de vive voix au salon fantastique le premier week-end de novembre, mais hélas je ne pourrais pas y aller. Mais bref, je vais plutôt revenir à mon avis sur ce livre ;) Comme pour Âmes de Verre que j’avais eu la chance de découvrir grâce à un partenariat sur Mort-Sure, Punk’s Not Dead est un réel coup de cœur... Tout comme la lettre qui m'attendait dans l'enveloppe qui contenait le  livre. Rien à voir avec le recueil, mais ça m'a bien fait rire de recevoir un faire part dont les premiers mots sont : "Sincères condoléances, l'auteur et les éditions Midgard ont le chagrin de vous faire part de la parution de Punk's Not Dead"... Le reste de la lettre est dans le même ton et me prévenait de ne pas entrer en contact avec le livre, de ne pas tenter de la capturer par moi même, et de ne surtout pas l'ouvrir... Et bien je dois dire que l'obéissance ne fait pas parti de mes qualités ^^

Le premier point positif à mes yeux est l’illustration de couverture. Superbe. C’est tout ce que j’aime, avec en une police d’écriture pour le titre que je trouve en total accord avec le thème du recueil. En plus, d’autres dessins sont disséminés tout au long des textes ce qui est vraiment très sympa.

Pour en venir aux nouvelles, elles abordent toutes des univers très différents maisle mal, la douleur et les combats pour survivre sont toujours légion. Certaines font vraiment réfléchir... même si j’avoue volontiers avoir abordé ses textes comme un « divertissement » où je me suis souvent retrouvée à sourire, plutôt que comme livre qui m’amènerait à me pencher sur les problèmes de notre société. Désolée... Alors, d’un monde post-apocalyptique couvert de cendres, on passe à la révision d’une légende démoniaque du XVIème siècle en passant ensuite par la profondeur abyssal des océans où survivent des monstres marins préhistoriques… Mon coup de cœur va néanmoins au dernier texte qui retrace l’initiation d’Ambre, un personnage d’Âmes de Verre. J’ai adoré retrouver l’univers de ce roman. Cela m'a permis d'en apprendre davantage sur la manière dont la demoiselle à acquis la « vue » et sa fameuse arme Daedalos avant d’intégrer la Vigie. Pourtant, en dehors de cette nouvelle qui reprenait un monde horriblement fantastique que je connaissais déjà, j’ai dévoré tous les autres textes à l’exception de Sarabande Mécanique, ce qui confirme juste que le Steampunk n’est pas pour moi. 

Si les douze autres nouvelles ont réussi à m’embarquer en l’espace de quelques pages alors que je ne suis habituellement pas une grande amatrice de ce genre de format, c’est parce que l’auteur maitrise parfaitement l’exercice. Son écriture est adaptée à chaque thème. Tantôt familier sous les traits d’un zombie punk ou d’un dragon fumant un joint, tantôt soutenu pour faire parler un soit disant gentleman ou la mort, etc, etc. C'est à chaque fois crédible et très travaillé. Les dialogues entre personnages sont maitrisés de la même manière, et le style donné aux différentes ambiances est toujours une réussite. Whaou! Mon imagination c'est vraiment baladé avec ce recueil. 

Un autre petit coté agréable et peu commun : les Backstages. L’auteur nous y explique le pourquoi du comment il en est venu à écrire le texte et le message qu’il espérait faire passer. C’est très intéressant comme « autopsie littéraire ». 

Alors voila, c’est sans surprise que je vais vous dire que je lirais sans faute les prochains textes/romans d’Anthelme Hauchecorne. J’adore et je vous conseille vraiment de découvrir cet auteur ! 

Et cette lecture compte pour mon challenge "Sur les traces des Dragon" proposé sur Mort-Sure. 

2 commentaires:

  1. *o* oui il faut dire que la couverture attire beaucoup il me tente énormément ^^ merci pour ton avis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laisse toi tenter alors ma belle! Ce recueil en vaut vraiment la peine :)

      Supprimer