Un monde pour Clara

Auteur : Jean Luc Marcastel
Édition : Black Moon

Ma note : 4/5
 L'écologie au cœur d'un roman profond


LES RÊVES ENGENDRENT PARFOIS LES PIRES CAUCHEMARS

Ensemble, ils rêvaient du meilleur des mondes.
Un monde plus beau. Plus pur. Un monde parfait.
Et pourtant, ce monde n’est pas celui qu’elle espérait.

Le roman suit l’histoire de Diane, une jeune femme prête à se battre pour un monde plus écologique, un monde dans lequel sa sœur Clara ne serait pas morte à cause d’un accident nucléaire, et qui voit son rêve se muer peu à peu en cauchemar.

Il est tout simple d’expliquer mon craquage complet sur ce roman. D’abord parce que la couverture est juste superbe, et aussi parce que le premier chapitre proposé en avant première sur Lecture Academy m’avait vraiment mis l’eau à la bouche. Je me suis donc précipitée en librairie le jour de sa sortie… et là j’ai dû chercher pendant longtemps pour trouver l’unique exemplaire coincé entre des romans pour enfant. Pour le coup je n’ai pas compris pourquoi il n’était pas plus mis en avant du coté des nouveautés… Mais, bref, passons sur ce détail ! J’ai donc terminé rapidement mes lectures en cours pour pouvoir me plonger dans ce roman.

Le premier chapitre est assez explosif et pose la base de l’histoire dans une manifestation qui tourne mal. En effet Diane tombe dans le coma après avoir reçu en balle anti émeute dans la tête alors qu’elle venait simplement marcher pour la mémoire de sa sœur, morte des suites d’une maladie contractée après l’explosion de la centrale nucléaire de Gravelines. Elle se réveille dix ans plus tard dans un monde qu’elle ne reconnait pas, car, pendant son inconscience, les écologistes ont pris le pouvoir et changer les habitudes de vies des français et des habitant de l’Europe du nord. C’est beau ! Sauf que Diane est devenue l’icône de ce nouveau mouvement et qu’elle n’apprécie pas franchement cette place d’honneur qu’on lui réserve… d’autant moins quand elle découvre que s’il y a des privilégiés dont la vie quotidienne à changer en bien, dans les campagnes, le peuple affrontent des conditions de vie dignes du moyen âge. Alors si Diane espérait voir les mentalités changer en faveur de la protection de la planète, elle n’imaginait pas que son image servirait une dictature et aggraverait les distinctions entre classes sociales. Alors, elle ne restera pas là sans rien faire… 

L’intrigue est assez prenante dés le départ, mais il y a quand mêmes quelques longueurs ici et là avant que le quotidien de Diane devienne vraiment palpitant. Rien qui ne gâche la lecture cependant. Quand au style d’écriture de l’auteur, il est agréable et fluide avec de nombreuses descriptions qui permettent de bien se projeter dans ce nouveau monde respectueux de l'écologie et qui dicte les règles pour le respect de Gaïa. J’ai beaucoup aimé la vision de Néo-Lutétia, ancien Paris remodelé avec des maisons en bois qui s’inscrivent harmonieusement dans le paysage, des moyens de transports qui ne rejettent pas CO2 et de la verdure dans chaque rue où se cachent des lapins. Un monde idéal… mais utopique. 

Le personnage de Diane est assez intéressant dans son évolution. Elle peut paraitre bien naïve et crédule au moment de son réveil, mais elle se révèle rapidement une jeune femme au caractère fort et déterminé dans les chapitres qui rythment la deuxième moitié du livre. Un élément que je n’ai pas franchement apprécié en revanche, ce sont les dialogues que Diane entretient avec Clara, sa sœur, qui continue de vivre dans sa tête. Bien sur, cela l’aide clairement à avancer et à se battre, mais j’ai trouvé ça un peu trop schizophrénique. 

Au final, ce roman n’est peut-être qu’une simple fiction, mais il fait réfléchir sur l’avenir que nous voulons pour la planète. Alors même si à notre niveau nous ne pouvons pas forcément révolutionner notre impact polluant sur la nature, nous sommes quand même responsables du tri de nos déchets, de notre consommation d’énergie et d’eau. C’est le moins que nous puissions faire… 

2 commentaires:

  1. C'est vrai que c'est un roman qui nous plonge dans une sacrée réflexion.
    En tout cas, j'ai adoré ce livre, beaucoup d'émotions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vraiment un roman qui secoue les méninges tout en encrant les personnages dans une histoire toute en sentiments et émotions ♥

      Supprimer