Graffiti Moon

Auteurs : Cath Crowley 
Edition : Albin Michel

Ma note : 3/5
Une romance pour les jeunes ados

L’Ombre et le Poète, deux mystérieux garçons, peignent la nuit des graffs sur les murs de la ville. Lucy, 17 ans, est si fascinée par l’Ombre qu’elle s’en croit amoureuse. Un soir, elle décide de partir à sa recherche. Ed se propose de l’accompagner dans sa balade nocturne. Lucy accepte à contrecœur car au cours de leur seul et unique rendez-vous, elle lui avait accidentellement cassé le nez, et depuis, elle l’évite comme la peste. Entre disputes, éclats de rire, discussions passionnées, bagarres et fuite à vélo, Lucy va vivre une nuit mouvementée


En lisant la quatrième de couverture, vous savez déjà tout de l’histoire. Est-ce donc bien la peine d’acheter et de lire ce roman ? Oui et non. 

Oui, parce que l'intrigue est bien construite et originale. J’ai beaucoup aimé les descriptions des murs peints par l’Ombre et le coté « artistique » développé dans les lignes de Cath Crowley. Bien sur il ne faut pas s’attendre à du grand art populaire puisqu’on parle ici de graffiti à petite échelle, mais l’émotion ressentie face aux différentes œuvres est bien retranscrite. Et puis je pense que les ados pourraient avoir envie de s’intéresser à différents peintres après avoir lu ce roman, et tout ce qui peut leur faire lever les yeux de leur console est bon à prendre ^^ 

Non, parce que le style de l’auteur est vraiment laborieux. J’ai vraiment peiné à lire les 300 pages malgré la présence de nombreux dialogues. De plus, on nous parle de poète, mais je n’ai franchement rien trouvé de poétique dans les écris du complice de l’Ombre. Je ne suis pas une grande amatrice du genre, certes, mais je n’ai absolument pas trouvé de quoi m’extasier devant les quelques versets en prose de ce garçon. Faute à la traduction peut-être ? Je ne saurais le dire, mais cet effet de style n’a pas fonctionné sur moi.

Cette petite romance est typiquement destinée aux jeunes ados qui se laisseront emportés par cet univers où se mêlent graffitis, poèmes et amourettes. Personnellement, je ne le conseille pas trop trop aux adultes même si c'est de la lecture facile. Ce jeu du chat qui tourne autour de la souris manque de piquant même si l’idée est assez sympathique.

 

Cette lecture compte pour le challenge « Je suis éclectique » de Mort-Sure :)


4 commentaires:

  1. J'avais bien aimé..Mais c'est vrai que les phrases du "Poète" ne sont pas très poétique lool!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est sur ton blog que j'avais vu ce livre pour la première fois :) Même si le style de l'auteur m'a un peu dérangé, j'ai passé un bon moment. Mais on est d'accord, le poète n'a pas grand chose de poète ^^ L'Ombre est nettement plus poétique dans ses peintures je trouve. Il n'a pas besoin qu'on rajoute des mots sur ses œuvres... Du moins, à mon humble avis ^^

      Supprimer
  2. J'avais entendu parler de ce roman, mais ça ne me tentait pas. Là, ça me tente encore moins XD
    Après, comme tu le dis, c'est peut-être à cause de la traduction que l'écriture est laborieuse..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le problème quand on ne peut pas lire en VO, il y a toujours un doute au niveau de la traduction... Mais pour le coup je ne te conseillerais pas d'ajouter ce roman à ta PAL ^^ Au pire je te l'enverrai si l'envie te prend de le découvrir un soir d'hiver.

      Supprimer