Les chroniques des Gardella, tome 1 : Chasseur de vampires


Auteur : Colleen Gleason
Édition -

Ma note :2.5/5
De gros défauts dans ce premier tome


Les vampires ont toujours vécu parmi eux, attaquant tranquillement aussi bien les débutantes insouciantes, que les lords élégants, les conducteurs de fiacre ou les modistes de Bond Street. Sans l'existence des tueurs de vampires de la famille Gardella, ces créatures immortelles auraient depuis longtemps envahi le monde.
A chaque génération, un Gardella est appelé pour endosser l'héritage familial et cette fois, Victoria Gardella Grantworth est choisie pour porter le pieu, à l'aube de ses débuts en société.
Mais alors qu'elle évolue entre les salles de bal bondées et les dangereuses rues sombres de Londres, son cœur est déchiré entre le célibataire le plus recherché, le Marquis de Rockley, et son devoir.


25 décembre 2011. L’histoire entre ce livre et moi commence sous le sapin de noël de mes grands parents. Un joli cadeau de la part de ma petite maman qui me connait par cœur et qui particulièrement mon gout pour les lectures vampiriques ♥

La couverture m’a tout de suite séduite, mais j’ai décidé de ne pas le lire pendant les fêtes… Et les chroniques des Gardella ont attendu presque six mois avant que je n’ouvre la première page. Au départ j’ai eu beaucoup de mal à accrocher avec l’intrigue à cause d’un manque de rythme évident dans les premiers chapitres, d’un étrange découpage du texte, d’une mise en page atroce (On passe d’un protagoniste à un autre sans même un saut de ligne, les dialogues ne sont pas tous démarqués par des tirets,…) et de beaucoup de fautes d’orthographe ou de lettres manquantes. Bof bof pour rentrer vraiment dans l’intrigue. Je donc délaissé les chroniques jusqu'à ces derniers jours pour finalement le dévorer. 

A force d’obstination, je me suis laissée emporter par l’auteur et les personnages. On peut donc suivre Victoria, une toute jeune demoiselle de la bourgeoisie anglaise qui fait son entrée dans le beau monde tout en découvrant parallèlement qu’elle est l’héritière des Gardella : Des vénators, chasseurs de vampires. Un peu incrédule au départ, la brunette se rend vite compte que cette mission est bien réelle et nettement moins amusante que prévue… Sortir la nuit dans les ruelles malfamées de Londres alors que toutes ses amies sont endormies est sa seconde nature, et Victoria devient rapidement une tueuse de vampire aguerrie grâce aux conseils de sa vielle tante et de Max, un vénator particulièrement matcho. Les choses auraient pu rester aussi simples que ça si la demoiselle n’était pas tombée follement amoureuse d’un marquis… Mener une double vie ne se révèle donc pas être aussi simple qu’elle avait pu l’imaginer, et d’autant moins quand la puissante Lilith lance ses meilleurs vampires à ses trousses ! 

Je trouve quand même que ce roman n’est pas à mettre entre les mains de jeunes lecteurs. L’histoire est assez sombre derrière ses airs de froufrous et de verres de punch. Il y a même plusieurs passages érotiques assez crus pour un livre jeunesse ! Méfiance si jamais ce roman se ne trouve pas dans le bon rayon… La Bit-Lit serait surement sa meilleure place. Ce qui n’est pas le cas dans ma librairie.  

Par contre je lirais la suite avec grand plaisir, en espérant que ce ne soit pas aussi mauvais au niveau de la mise en page car c’est là le gros point noir de ce livre.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire