Le jeu de l'ombre


Auteur : Sire Cédric
Edition : Le pré aux clercs

!!!! Coup de cœur !!!!


"Mais que pouvait bien chercher Malko Swann cette nuit-là ? Une overdose d'adrénaline, la sensation ultime, le sentiment de liberté ?Pourquoi roulait-il aussi vite en pleine nuit sur une route de campagne étroite et sinueuse jusqu'à faire une chute de trente mètres en bas du pont du Diable ?Atteint d'un traumatisme inexplicable, le musicien est désormais incapable d'entendre la musique. Mais il ne s'agit que du début de sa déchéance. Dans l'ombre, quelqu'un l'observe... quelqu'un qui veut jouer avec lui. Un jeu au goût de sang... Il s'engage alors dans un combat désespéré."


Je tiens avant toute chose à remercier la maison d’éditions du Pré aux clercs et le forum Mort-Sure, Louve tout particulièrement, pour ce nouveau partenariat qui m’a permis de découvrir le style d’un roman de Sire Cédric. Je ne connaissais pas cet auteur, malgré les différents prix qu’il a pu recevoir en 2010 pour « L’enfant des cimetières » et « De fièvre et de sans », mais c’est grâce à une interview vidéo, que j’ai pu voir sur le site de l’éditeur, que j’ai eu très envie de lire « Le jeu de l’Ombre ». C’est chose faite aujourd’hui et cette lecture est un gros coup de cœur ! Une fois que l’on se glisse dans les pages de Sire Cédric il est très difficile de décrocher !

Les personnages principaux sont Malko Swann, un musicien célèbre et imbu de lui-même, et Alexandre Vauvert un policier chargé d’enquêter sur les crimes de plusieurs jeunes femmes. Quel lien peut unir ces deux hommes ? Le musicien serait-il le meurtrier alors qu’il était en pleine préparation de ses concerts à l’heure présumé de la mort? Et par quel miracle a t-il réchappé à un terrible accident de voiture avec pour seule séquelle de ne plus entendre la musique ? … La narration pour les chapitre de Malko sont à la première personne du singulier ce qui permet de se glisser dans sa peau très facilement. J’ai ressenti son angoisse quand il n’entend plus la musique si précieuse à son moral, sa peur et sa terreur quand il voit sa maitresse mourir sous ses yeux impuissants… (Jamais plus je ne lirai de thriller toute seule la nuit!) Vauvert m’a moins touché, parce que moins pris par ses émotions et peut être par la narration à la troisième personne, mais j’ai aimé le suivre dans ses recherches.

Le style de l’auteur est simple et direct mais particulièrement addictif ! J’ai adoré ! Les descriptions de lieux sont bien travaillées. J’ai vraiment eu l’impression d’être dans la tête des narrateurs et de voir les scènes de crimes au travers de leurs yeux (et même de leurs narines), tout comme j’ai poursuivis un suspect en même temps que le policier avant de faire une chute vertigineuse et de me retrouver avec lui à l’hôpital. De plus l’intrigue est soignée et sait nous tenir en haleine jusqu'à la fin ! J’ai compris au milieu du livre qui était l’assassin mais dans les derniers chapitres toutes mes certitudes se sont ébranlées. Le héros sombrerait-il dans une profonde folie alors que je l’ai toujours pensé innocent? Cette part de fantastique teintée d’aigreur démoniaque serait-elle la réalité ? Une masse de question qui ne trouve des réponses que dans les dernières lignes du roman. Sire Cédric a parfaitement réussit à me manipuler et à me torturer l’esprit !

Une très bonne découverte donc qui me poussera à lire les autres romans de Sire Cédric ! Le seul petit bémol à mes yeux reste peut être la mise en page. Je n’ai pas compris les retours à la ligne qui coupent certaine phrases de description ou de dialogue. Peut être est-ce une subtilité du roman, mais si c’est le cas je ne l’ai pas compris…

2 commentaires:

  1. Voilà un auteur que j'ai découvert il y a peu avec "De fièvre et de sang" et dont je compte bien continuer à explorer l'univers. Je vais ajouter celui-là à ma PAL, en plus on y retrouve Vauvert.

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que tu aimeras tout autant ! J'ai aussi adoré de fièvre et de sang ^^ Je suis fan de cet auteur, même si je n'ai pas encore eu l'occasion de lire tous ses romans...

    RépondreSupprimer