Le voleur de larmes

Auteur : Alain Bezançon
Édition : //

Ma note : 4/5
 Une nouvelle originale



Dans un monde où les émotions disparaissent, le commerce des larmes et des émotions qu’elles contiennent est devenu une industrie florissante. En marge de cette industrie et de ses larmes d’élevage, un marché parallèle offre des larmes sauvages prélevées à l’insu de leurs propriétaires pour une consommation très privée. Baldassario, le voleur de larmes, est un virtuose dans ce domaine. Il est confronté à son plus grand défi qu’il relève sans se douter de l’issue inattendue que cette aventure lui réserve.

Une fois n’est pas coutume, j’ai lu une nouvelle aujourd’hui. Habituellement je ne suis pas vraiment fan de ce format, mais j’ai trouvé le titre intriguant et la couverture très jolie. Avec une petite heure à tuer en milieu d’aprem, c’était donc la bonne occasion de découvrir cette histoire courte ;)

Dans les premières pages je n’ai pas vraiment accroché avec le style de l’auteur qui est assez lourd en descriptions, avec des phrases longues et un peu chargées à mon gout. Heureusement je m’y suis rapidement habituée pour me plonger au cœur de l’histoire de ce collectionneur d’œuvre d’art qui est aussi un voleur de larmes. D’ailleurs l’intrigue autour d’un vol de grande ampleur est rapidement mise en place et j’ai ensuite lu jusqu'à la fin sans m’en rendre compte. Tout est très bien ficelé et les différentes péripéties des personnages auraient vraiment mérité d’être approfondies dans un roman de plusieurs centaines de pages. Je n'en dis pas plus, le synopsis en dévoilant suffisamment .

Un bon petit moment de lecture. A découvrir quand vous avez la flemme de bouger et pas suffisamment de temps devant vous pour entamer un roman.

2 commentaires:

  1. Réponses
    1. C'est vrai qu'on entend pas trop parler des nouvelles en général, et de celle là encore moins. Tu devrais la trouver facilement en ebook si tu as envie de la découvrir ;)

      Supprimer