Cygne Noir, tome 2 : Reine des Ronces

Auteur : Richelle Mead
Édition : Milady

Ma note : 4.5/5
Une suite à la hauteur de mes espérances!

Eugenie est chaman, mais après son dernier combat, elle est devenue la Reine des Ronces. Ce n’est pas vraiment une place enviable étant donné l’état de délabrement de son royaume... Et Eugenie n’a aucune envie de voir la prophétie qui dit que son premier né détruira le monde se réaliser. Sans compter que maintenant des jeunes filles disparaissent de l’Outremonde et personne à part elle ne semble s'en soucier. Eugenie a déjà fait couler le sang des faës mais cet ennemi est rusé, subtil et semble nourrir une haine très personnelle. Les hommes de sa vie ne rendent pas les choses faciles non plus. Son petit ami Kiyo a des soucis avec son ex qui est enceinte et le très sexy roi Faë Dorian représente toujours une dangereuse distraction. Avec ou sans leur aide, Eugenie doit s’aventurer au plus profond de l’Outremonde et faire confiance à son pouvoir qu’elle maitrise à peine. Qu’elle veuille être reine ou pas, Eugenie a promis de faire son devoir même si cela implique de faire face aux aspects les plus sombres et la plus mortels d’elle-même. 

Cela faisait un bon moment que je voulais me plonger dans l’univers du tome 2 de Cygne Noir où j’étais sur de retrouver des rituels shamanique musclés, un univers Outremondien sous l’influence de la magie et des beaux mecs qui se disputent les faveurs de l’héroïne… Tout ce que j'aime dans un romans d'urban fantasy/bit lit. Et bien aujourd’hui c’est chose faite ! Pas de déception en vue puisqu’au final j’ai adoré tout autant que le premier opus. 

Le style de l’auteur est toujours aussi accrocheur et agréable à suivre au fil des pages. Je ne m'en lasse pas. Avec une bonne dose d’humour pince sans rire, cette narration à la première personne nous permet de suivre Eugénie dans le dilemme qui la tenaille : Passer plus de temps dans son royaume de l’Outremonde et exploiter ses ressources pour éviter que son peuple meurt de soif et de faim, ou continuer à pratiquer les bannissements dans le monde des humains pour ne pas éveiller les soupçons de son entourage. Le choix n’est pas facile à faire face aux obligations qui s’imposent à la jeune femme. Autant dire qu'a sa place j'aurais également eu le "cul entre deux chaises"... Pour Eugénie qui se préoccupe toujours du bien être des autres, les difficultés s'accumulent et grâce à la plume de l'auteur on comprend facilement son désarrois et l'ambivalence de ses sentiments face au pouvoir qui grandit en elle. J'adore!

Cette aventure ne manque pas de combats (autant à l’intérieur de l’esprit d’Eugénie que sur le terrain…) et l’intrigue est bien ficelée avec de nouvelles alliances qui se mettent en place. Si parfois j’ai trouvé que certains passages trainaient en longueur ce n’est que pour être encore plus surprise par la péripétie qui en découlait. Whaou ! L’auteur m’a facilement baladé entre sourires de courtoisie et malveillance dissimulée par les personnages qui s’intéressent à la reine de Daléa. Heureusement Eugénie peut compter sur Kiyo et Dorian pour la soutenir… même si parfois elle se passerait bien de leur abondance de conseils ou de leur surprotection maladive. Sauf qu’ils ne sont présents ni l’un ni l’autre quand notre fille de l’orage à réellement besoin d’eux pour se sortir d’une situation particulièrement difficile. Mais c’est bien connu, les mecs ne sont jamais là quand on a réellement besoin d’eux ^^

Cette série continue donc de m’emballer et je lirai surement la suite beaucoup plus rapidement cette fois !

2 commentaires:

  1. Il faut vraiment que je commence cette saga :)
    Bon retour parmi nous ^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu l'as dans ta PAL n'hésites plus ^^ Merci ma belle ♥

      Supprimer