La Croisade des Carpates

Auteur : Vanessa et Diana Callico
Édition : Asgard

Ma note : 2/5
Un style d'écriture trop chargé pour m'entrainer pleinement dans l'intrigue...

Comment réagiriez-vous si, au lieu de mourir, vous vous trouviez projeté dans le corps d’une jeune aristocrate du XVe siècle promise à Vlad Drakul ?
C’est ce qui arrive, de nos jours, à Eva, étudiante en littérature, qui est poussée dans une faille volcanique par le linguiste qu’elle voulait retrouver. Celui-ci, possédé par l’esprit d’un légat du pape de Drakul, n’a que ce moyen pour sauver les deux époques de l’Apocalypse.
Commence alors pour Eva une étrange quête qui doit la mener à comprendre pourquoi, au XXIe siècle, une étrange maladie ravage le monde et au XVe, de monstrueuses créatures surgissent au cœur de la plaine du Danube.


Voila, après accumulé les difficultés de lecture pendant plusieurs semaines avec ce livre numérique, je viens de « tourner » la dernière page de La Croisade des Carapates… mais je dois avouer que ce fut assez laborieux. En effet, bien que l’intrigue annoncée dans la quatrième de couverture soit particulièrement alléchante, je n’ai pas entièrement succombée aux idées originales proposées par les auteurs, ni au rythme d’écriture … Dommage car cette histoire avait énormément de potentiel à mes yeux. 

Tout d’abord, un point noir pour moi: le style d’écriture. Particulièrement travaillé avec des citations à chaque début de chapitre et du vocabulaire soutenu dans des phrases longues, il est aussi abondant en détails historiques, géographiques mais surtout religieux et anatomiques. A défaut de me transporter dans l’univers fantastique du roman, cette accumulation de descriptions m’a semblé assez lourde. Ce qui donne un récit pas vraiment facile à suivre dans ses différentes péripéties même si on sent que les auteurs ont voulu rendre leur histoire la plus crédible possible. Je salue d’ailleurs le travail de recherche réalisé par Vanessa et Diana Callico sur les théories de l’Apocalypse et leur retranscription dans le roman.

Ensuite j’ai eu des difficultés à apprécier les personnages principaux puisque le découpage du roman nous renvoi d’une époque à l’autre à chaque chapitre. J’ai donc eu bien du mal à vraiment les connaitre en profondeur et a les apprécier puisque de l’appartement moderne d’Eva, on nous emmène dans les territoires dévastés par le fléau gouvernés par Val Dracul, puis au cœur de l’armée décimée de son ennemi juré le Sultan Mehmed II et ainsi de suite jusqu'à ce qu’ils finissent par se rejoindre… pour finalement se séparer afin de poursuivre chacun de leur coté l’enquête sur le mal qui ronge les Carpates.  Au final le roman accumule les longueurs au détriment d’une réelle avancée de l’intrigue. 

D’ailleurs, il ne faut pas s’attendre à suivre essentiellement une relation entre Vlad Dracul et Eva puisque les moments où nous les retrouvons ensemble sont assez rares et courts comparer à la taille du roman. C’est pourtant ces passages que j’ai préféré ! Même s’il faut attendre une grosse moitié du livre, le gros point positif de ce livre est justement la manière dont Eva réagit en découvrant qu’elle a subitement changé d’époque. Incompréhension, angoisse, terreur face à un mari qu’elle n’a absolument pas choisi, toutes ces réactions restent particulièrement réaliste à mes yeux. D’autant plus quand on connait un peu les échos de l’histoire réelle du Voïvode et de son gout prononcé à verser le sang par les armes… Les auteurs réussissent pourtant à faire évoluer la relation entre les deux protagonistes de manière à maintenir le lecteur en haleine au milieu du chaos. Et puis, ce qui n’est pas pour me déplaire, on nous montre une autre facette du personnage de Dracula en l’encrant dans la réalité plutôt que de construire l’histoire autour du mythe du plus célèbre vampire au monde. 

Une lecture assez difficile pour moi au final, mais je ne doute pas que cette histoire réussira à trouver son public dans les semaines à venir. Je remercie encore le forum Mort-Sure et les éditions Asgard pour ce partenariat qui m’a quand même fait découvrir une intrigue différente d’une romance entre un vampire et une humaine.


Et cette lecture compte pour mon challenge Je suis éclectique proposé sur Mort-Sure.

3 commentaires:

  1. Le résumé avait l'air pourtant intéressant, c'est bien dommage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouai les auteurs aurait pu en faire une histoire vraiment originale, mais au final elles ont loupé le coche.

      Supprimer
    2. Oui comme tu dis c'est bien dommage ;) Les auteurs auraient pu rendre leur histoire beaucoup plus attrayante.

      Supprimer