La forêt des masques




Stephane Soutoul nous emmène dans un nouveau style. Cette fois il mêle une talentueuse illustratrice à son imagination pour nous offrir un roman jeunesse très coloré.

En découvrant le livre j’ai adoré en premier lieu la couverture! Il faut avouer qu’elle est très attrayante! Très «nature» dans une période de notre histoire où nous avons de plus en plus conscience de l’importance de cette nature qui nous entoure et à qui nous faisons du mal depuis bien longtemps …. Je trouve le thème de ce livre très bien placé dans l’ere du temps. Ce que l’on ne voit pas sur la couverture c’est le deuxième sujet non moins important que Stéphane a décidé d’aborder : le harcèlement scolaire. Pour un roman jeunesse c’est un choix intéressant mais difficile, il n’est jamais facile d’aborder le fait que la méchanceté humaine envers ses semblables peut être très intense même à un âge où l’on devrait encore avoir un peu d’innocence …

Chaque chapitre est commencé par l'illustration d’un masque. Le thème est donc annoncé à l’avance triste ou heureux, au lecteur de découvrir comment! Et la fin du chapitre une scène importante est illustré sur une page, les talents de l’illustratrice sont donc mis à profit à chaque chapitre de façon légère, nous ne sommes pas dans une bande dessinée mais il y a quand même de quoi faire en terme «d’image».

Pour ce qui est de l’histoire, oui ,abordons ce sujet non moins important!
Lucile est une jeune adolescente juste débarquée dans un village et surtout dans son collègue. Jeune fille studieuse, et qui allait bien dans son ancien environnement, elle se retrouve plongée dans un climat où il ne fait pas bon être nouveau venu. Comme dans toute histoire il nous faut un méchant, une petite bande d’ados menés par une fille qui tiens ce rôle ici. Mais au final pour être réaliste dans tout collège, lycée, ou même primaire nous avons connu ce genre de personnage. Des personnes qui aiment par-dessus tout harceler les autres… C’est ce qui arrive à notre héroïne, qui est prise en grippe par ce petit groupe qui prend un malin plaisir à la torturer mentalement surtout mais en dépassant même cette limite parfois. Cela dans la plus grande impunité, là encore hélas la réalité peut rejoindre la fiction. Ce qui rend ces passages d’autant plus durs car ce n’est pas surnaturel … beaucoup le vivent au quotidien.

Je ne veux pas spoiler mais vous vous doutez bien que cette situation n’est pas constante pour tout le livre! Lucile voulant fuir ce cauchemar si réaliste qu’est devenu l’enfer de sa vie va fuir et se retrouver dans la forêt. Elle y fera des rencontres étonnantes qui sont très bien illustrées en couverture. Je m’arrête la de peur de trop en dire, et n’aimant pas moi-même en savoir trop sur un livre je préfère vous laisser découvrir la partie fantastique de ce livre qui je vous l’assure se termine sur une note bien autre que son début.

Mon ressenti sur cette lecture : J’ai d’abord eu beaucoup de mal avec le début, non pas que l’écriture me déplaise car la plume de Stéphane est toujours la même des descriptions justes ni trop ni trop peu, et un bon rythme de récit. Ce qui m’a dérangé c’est le coté très triste et sombre. On se retrouve dans la tête de Lucile qui hélas subit un harcèlement quotidien très réaliste. Qui n’a jamais été harcelé à l’école est bien chanceux ! Mais bon ce début est nécessaire à l’histoire et au final c’est un sujet qu’il faut aborder aussi! Une fois passer cela, j’ai apprécié la partie « magique » de l’histoire. Le côté presque féérique de la forêt. Ce livre nous aide à nous rapprocher de la nature, d’imaginer les sentiments que chaque être vivant peu avoir.

Ce livre est une histoire mais aussi une leçon, sur la façon dont nous nous traitons entre nous et dont nous les Hommes nous traitons la nature qui ne peut se défendre. Le tout avec des belles illustrations et une vision optimiste en fin de compte pour l’histoire.



 Du même auteur :
http://carnetdunefildeferiste.blogspot.com/2018/01/je-naimerai-plus.html

http://carnetdunefildeferiste.blogspot.fr/2017/06/seduction-maudite.html
                                                                 http://carnetdunefildeferiste.blogspot.fr/2016/03/la-proie-du-papillon.html
http://lesetageresdezebuline.blogspot.fr/2013/09/anges-dapocalypse-tome-1-le-tourment.htmlhttp://lesetageresdezebuline.blogspot.fr/2014/01/anges-dapocalypse-tome-2-le-frisson-des.htmlhttp://lesetageresdezebuline.blogspot.fr/2014/04/anges-dapocalypse-tome-3-la-discorde.htmlhttp://lesetageresdezebuline.blogspot.fr/2014/04/anges-dapocalypse-spinn-off-la-mort-qui.html






Lys Striker. Piégée par le passé





En découvrant la jaquette de ce livre j’ai été agréablement surprise, elle est sobre le format du livre est agréable, un auteur que j’aime lire ! De bons auspices pour cette lecture !

Dans cette histoire nous allons suivre Lys, une jeune femme apparemment sans histoire qui travaille comme fleuriste. Bien évidement ça va vite se corsé ! Nous allons rapidement apprendre que Lys a été formé dans son enfance par une chasseuse de vampire ici nommé plus souvent les « blafard ». Sa formation n’a pas abouti car son mentor est mort de façon prématuré (boulot à risque il faut l’avoué…)
De là Lys a tenté de reprendre une vie normal, mais avec l’avantage non négligeable de savoir se battre et d’avoir aussi quelque capacité au-dessus de la normal grâce a un « baptême » officié par son mentor.
Au fils du temps Lys réussi à se faire une place dans sa famille d’adoption, hélas le passé fini toujours par revenir… pour cette fois sous la forme d’un chantage très limite amené par un vampire charmant mais peu recommandable. Elle va devoir chassé à nouveau un vampire, et pas des moindre ! Cela dans un temps record et sous une pression écrasante …

Voilà pour le petit « topo » J’espère ne pas en avoir trop dit ! Pour ce qui est de mon ressenti sur cette lecture :
L’écriture est comme toujours avec Stéphane, légère, sans vulgarité (gros défaut à mon gout de ce type de littérature) Des petits passages de tension entre les personnages (là à mon gout trop léger, je me permets d’espéré un peu plus de sentiment par la suite …) des scènes d’action bien décrite et surtout bien réparti ! Autant dire qu’il y a peu de temps mort dans ce livre.
J’ai particulièrement aimé le cadre que Rosarius met en place pour son chantage, et j’ai adoré Munin ! L’idée est excellente (je ne dirais pas en quoi il faudra lire pour savoir !)
J’ai un peu moins aimé les répétitions par rapport au baptême de Lys, le bain etc. … j’ai eu vraiment un sentiment de lourdeur sur ces passage-là.

En bref, depuis le temps que je n’avais pas lu d’histoire de vampire (de bit lit en général) Je n’ai pas été déçu ! On se plonge facilement dedans. Si vous êtes en quêtes d’action, de personnages différents et originaux (dans la limite des vampires évidement) c’est une lecture top. Niveau romance c’est léger, juste effleuré mais les base son poser et augure autre choses pour la suite je pense. Il ne faut pas oublié que pour une fois l’action se passe en France ! un bon point positif, non ?







 Du même auteur :
http://carnetdunefildeferiste.blogspot.com/2018/01/je-naimerai-plus.html

http://carnetdunefildeferiste.blogspot.fr/2017/06/seduction-maudite.html
                                                                 http://carnetdunefildeferiste.blogspot.fr/2016/03/la-proie-du-papillon.html
http://lesetageresdezebuline.blogspot.fr/2013/09/anges-dapocalypse-tome-1-le-tourment.htmlhttp://lesetageresdezebuline.blogspot.fr/2014/01/anges-dapocalypse-tome-2-le-frisson-des.htmlhttp://lesetageresdezebuline.blogspot.fr/2014/04/anges-dapocalypse-tome-3-la-discorde.htmlhttp://lesetageresdezebuline.blogspot.fr/2014/04/anges-dapocalypse-spinn-off-la-mort-qui.html


La saveur de l'interdit


Le dernier roman de Stéphane Soutoul change encore une fois de style ! Si j’ai pu me plaindre de certain de ses roman ou le manque de passage « hot » a été pour moi synonyme de frustration, cette fois ci j’ai été servi … et oui ce roman est à partir de 18 ans … venez je vais vous racontez ça plus en détails !

Comme pour contrasté avec un titre racoleur : «  la saveur de l’interdit «  commence avec un personnage qui si j’ose dire semble ennuyeux … une vrai carte postal typique d’une fille sans histoire qui en dehors de sa passion pour la cuisine qui est son métier ne semble pas avoir de grande passion.
Sa vie est pourtant sur le point de changer ! Quelle audace lui prend, elle part de Strasbourg pour aller à Nice. Un poste de rêve à pourvoir lui tend les bras. Elle part donc seule avec ses espoirs de grande carrière en tant que chef dans un grand restaurant. Notre jeune fille si commune se laisse surprendre dans le train par un charmant et mystérieux voyageur, sans trop comprendre ce qui lui arrive, mais avec une passion débordante. Leurs regards se croise et ils se retrouvent a s’embrassé de façon très langoureuse dans les WC du train. Tout aussi brusquement leur étreinte s’interrompt. C’est avec plusieurs sentiments contradictoire que notre héroïne Mélanie descend à Nice, cet échange bien que totalement inapproprié pour une femme comme lui laisse un gout étrange, mais elle reprend vite ses esprits et se recentre sur cette nouvelle vie qui l’attend !
Pourtant soyons honnête ce livre serait bien triste si l’histoire s’arrêté là ! Bien entendu ces deux-là vont se croisé à plusieurs reprise et nous jouer une histoire original.  L’homme mystérieux va apprendre à Mélanie que  quand on sort un peu des sentiers battus pour jouer avec les interdits, la vie devient grisante. Mais attention à ne pas se brulé les ailes à force de trop joué avec le feu …

J’ai apprécié la lecture de ce livre car la plume de Stéphane est toujours très accessible pas besoins de beaucoup de page pour être plonger dans ce nouveau récit. L’histoire est-il faut bien l’avouer assez simple à comprendre et à suivre, c’est une romance.
Ils y a peu de personnages, le deux principaux et quelques personnages qui gravitent autour pour ajouter un peu de « piment » pas de personnage fort à mon gout en dehors des deux principaux. C’est d’ailleurs un peu dommage de ce côté-là.
Pour ce qui est de l’histoire, c’est une romance certes mais bien pimenté pour rester dans l’idée de la cuisine ! Les passages hots ont une large place dans cette histoire. Si vous n’aimez pas ce genre de chose passez votre chemin ! Ils ne sont pas trop longs à mon gout, moi qui ne suis pas une fan des passages de ce genre à rallonge j’ai trouvé que ça aller. J’avoue être difficile pour cela, le dosage est important !


En bref cette romance est originale par ce qui va "lié" les deux personnages qui sont pourtant si différents. Un secret qui ne sera percé qu’en tout fin de roman et des caractères qui vont évoluer énormément.
Le point négatif est pour moi les personnages secondaires qui ne servent que les péripéties des principaux, j’aurais apprécié un ou deux personnages plus conséquent …que le livre ne se limite pas autant a la romance.
C’était une lecture sympathique, mais par contre il ne parvient pas à mon gout au niveau des écrits précédents de l’auteur, certaine choses trop prévisible pour moi …
C’est un livre bien illustré, écrit de façon efficace sans chichi avec un titre parfaitement bien choisie !



 Du même auteur :
http://carnetdunefildeferiste.blogspot.com/2018/01/je-naimerai-plus.html

http://carnetdunefildeferiste.blogspot.fr/2017/06/seduction-maudite.html
                                                                 http://carnetdunefildeferiste.blogspot.fr/2016/03/la-proie-du-papillon.html
http://lesetageresdezebuline.blogspot.fr/2013/09/anges-dapocalypse-tome-1-le-tourment.htmlhttp://lesetageresdezebuline.blogspot.fr/2014/01/anges-dapocalypse-tome-2-le-frisson-des.htmlhttp://lesetageresdezebuline.blogspot.fr/2014/04/anges-dapocalypse-tome-3-la-discorde.htmlhttp://lesetageresdezebuline.blogspot.fr/2014/04/anges-dapocalypse-spinn-off-la-mort-qui.html